Seine-et-Marne : démantèlement d'un réseau de cambrioleurs présumés

Par , publié le
Société La police (photo d'illustration)
La police (photo d'illustration)

La brigade de la sûreté départementale de Seine-et-Marne a récemment démantelé un réseau de cambrioleurs présumés, les sept personnes le composant étant accusées d'avoir commis 77 vols avec effractions depuis un an.

Sept personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau de cambrioleurs ont été interpellées le 30 novembre dernier par la brigade de la sûreté départementale de Seine-et-Marne. Elles sont accusées d'avoir commis pas moins de 77 vols avec effractions depuis un an, en particulier dans le sud du département.

BFMTV.COM rapporte que l'enquête a démarré dans les premiers mois de l'année, après qu'une unité de liaison des service de police ait remarqué une hausse non négligeable du nombre de cambriolages dans la partie sud de la Seine-et-Marne. Il est apparu que les auteurs de ces méfaits procédaient de manière "organisée" et "méthodique", en agissant à chaque fois en deux groupes séparés et véhiculés au sein de zones pavillonnaires.

Réseau présumé de cambrioleurs démantelé  en Seine-et-Marne : sept personnes interpellées

S'ensuivra l'ouverture d'une information judiciaire pour des faits de "vols en bande organisée", "tentatives de vols en bande organisée" et "association de malfaiteurs". En juin, l'enquête commence à cibler plus précisément sept individus, dont les activités concernaient non seulement le sud de la Seine-et-Marne, mais également le sud de l'Essonne, le nord du Loiret et le nord de l'Yonne.

"Six jours sur sept, ils ne vivaient que de ça"

L'identification des cambrioleurs présumés sera établie grâce notamment aux témoignages recueillis par les enquêteurs, ainsi que la surveillance renforcée des équipes de police. Un enquêteur indique d'ailleurs que leur interpellation a eu lieu alors qu'ils rentraient de leur "journée de travail". Une source proche du dossier nous informe quant à elle que "six jours sur sept, ils [ndlr : les cambrioleurs présumés] ne vivaient que de ça". Quand la sûreté départementale est arrivée à leur rencontre, des objets dérobés dans la journée se trouvaient sur eux et à l'intérieur de leurs véhicules. Les autorités retrouveront plus de 200 bijoux et un total de 10.000 euros en liquide durant les perquisitions. D'origine albanaise, déjà connues des services de police et chacune âgée d'une trentaine d'années, les sept personnes interpellées étaient censées être présentées vendredi devant un juge d'instruction.

Crédits photos : Christian Mueller/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus