Seine-et-Marne : Le centre pour autistes filmait les résidents sans autorisation

Par , publié le
Faits Divers Une camera de surveillance (illustration)
Une camera de surveillance (illustration)

Un centre spécialisé dans l’accueil de patients autistes filmait ces derniers sans autorisation depuis 7 ans.

Vers un nouveau scandale dans un établissement de soin ? Le centre spécialisé dans l’accueil de patients autistes, l’établissement le MAS Vercors situé à Nandy en Seine-et-Marne, est au cœur d’une polémique après avoir filmé ses résidents sans leur autorisation.

Filmés dans des situations potentiellement intimes

L’affaire débute en mars dernier alors que la mère de l’un des patients découvre une caméra dans la chambre de son enfant. Surprise, elle prend alors contact avec la direction de l’établissement qui ne lui donne aucune justification valable.

Cette dernière saisit alors le défenseur des droits qui mène son enquête au sein de l’établissement qui héberge une dizaine de patients. Des caméras sont alors découvertes dans les couloirs, mais également les chambres des résidents. Depuis 7 ans, ces dernières filmaient la vie des pensionnaires 24 h/24 et tout le personnel pouvait avoir accès aux images. De fait, les résidents n’avaient aucune seconde d’intimité.

Aucune autorisation

Plus grave encore, les familles et les résidents n’étaient pas au courant et n’avaient signé aucune autorisation. La préfecture et la Commission nationale informatique et Liberté (CNIL) n’avaient pas non plus été informées de la mise en place de ce système de surveillance totalement illégal. Seule une affiche apposé sur l'un des bâtiment faisait mention du système de caméras.

Cette vidéosurveillance constante aurait conduit à des dérapages selon le chargé des questions de santé pour le Défenseur des droits, Loïc Ricour, qui explique  "Deux anciens éducateurs de la MAS Vercors nous ont raconté que des patients avaient fait l’objet de moquerie alors qu’ils se livraient à des actes sexuels intimes sous l’œil de la caméra" dans des déclarations reprises par nos confères d'actusante.net.

Crédits photos : Stux/Pixabay

Partager cet article