Seine-et-Marne : un bébé avale une boulette de cannabis et tombe dans le coma

Par , publié le
Faits Divers
bébé (photo d'illustration)

Début novembre en Seine-et-Marne, un bébé est tombé dans le coma après avoir avalé une boulette de cannabis. L'enfant se porte aujourd'hui mieux et a retrouvé sa mère.

Les circonstances pouvaient laisser craindre l'irréparable, il n'en est finalement rien. Samedi dernier en Seine-et-Marne, un bébé a avalé une boulette de cannabis avant de tomber dans le coma. Le nourrisson en est désormais sorti.

Les faits, qui nous sont rapportés par nos confrères du Parisien, se sont produits le samedi 5 novembre dernier. Un père de famille, consommateur régulier de tabac, roule son joint et s'éloigne de son fils âgé d'un an. Une vingtaine de minutes plus tard, le bébé est pris de convulsions et ses yeux apparaissent révulsés. Un état qui va motiver son transport et son admission en urgence à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).

Un bébé laissé sans surveillance avale un boulette de cannabis

Le nourrisson est alors soumis à des tests sanguins qui vont révéler une présence de tétrahydrocannabinol, molécule plus connue sous le nom de tétrahydrocannabinol. Il s'agit plus précisément du cannabinoïde le plus fréquemment rencontré et celui que l'on retrouve en plus grande quantité dans la plante de cannabis.

Conséquemment à cette découverte, le père du bébé a été placé mercredi en garde à vue au commissariat de Lagny. C'est là qu'il a reconnu les faits, soit avoir laissé son enfant en présence de cannabis.

L'enfant sorti du coma, son père déféré

Le bébé, nous dit-on, est sorti du coma, même si l'on ignore s'il souffre de séquelles suite à son accidentelle ingestion. L'enfant a quitté le Kremlin-Bicêtre et retrouvé sa mère.

Quant au père du bébé, à l'âge visiblement non communiqué, il a été déféré en ce même mercredi. Il fait désormais l'objet de poursuites par le parquet de Meaux pour non-assistance à personne en danger, ainsi que pour abandon matériel et moral sur son fils et administration de substance illicite. Il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire, avec un jugement prévu pour avoir lieu fin janvier.

Crédits photos : YH/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus