Seine-et-Marne : un bébé agressé par une fillette de 7 ans à l'hôpital

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Un bras de bébé plutôt potelé.
Photo d'illustration. Un bras de bébé plutôt potelé.

Hospitalisé dans un centre hospitalier de Seine-et-Marne pour une gastro-entérite, un bébé de 4 mois a été agressé par une fillette handicapée qui aurait échappé à la vigilance du personnel. La maman a déposé plainte.

Le petit Arthur, âgé de 4 mois, s'en sort avec quelques griffures, de "belles" traces de morsures sur le visage. Soigné pour une gastro-entérite au centre hospitalier de Marne-la-Vallée, à Jossigny, le bébé a été agressé par une fillette tout juste âgée de 7 ans. C'est ce qu'assure le personnel de l'hôpital qui indique en outre que celle-ci aurait échappé à leur vigilance.

Bébé agressé par une fillette : une maman choquée...

Mais c'est sa mère qui en parle le mieux, ce qu'elle a fait en se confiant au Le Parisien : "Mon fils était entré à l’hôpital mercredi pour soigner une gastro-entérite. Vendredi matin, j’ai dû m’absenter pour m’occuper de son grand frère, âgé de 2 ans. Puis j’ai reçu un coup de fil de l’hôpital, me disant que le médecin voulait me parler, sans plus de précisions. Vous pouvez imaginer le choc quand j’ai vu dans quel état était mon fils", raconte-t-elle au quotidien régional.

Toujours sous le choc, elle ajoute : "Comment une telle chose peut-elle se produire dans un hôpital ? Je travaille dans le secteur de la petite enfance et je peux vous dire que si le même genre de drame se déroulait dans ma crèche, je serais immédiatement licenciée".

...qui porte plainte contre l'hôpital

Vendredi, la maman portait plainte pour défaut de surveillance. Le lendemain, l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) accueillait le nourrisson pour des tests qui ont nécessité le concours d'un pédopsychiatre, d'un ophtalmologue et d'un chirurgien de la face.

Quant au père de la fillette que l'hôpital, il s'est lui aussi confié au Parisien : "Ma fille était à l’hôpital pour une infection urinaire. Mais elle est handicapée et ne parle pas. Elle n’a jamais eu de comportement violent mais comme elle ne parle pas, quand elle a besoin de s’exprimer, il lui arrive de griffer les gens". Un papa qui se pose également des questions au sujet du personnel soignant : "Quand j’ai demandé au personnel de l’hôpital comment ma fille avait pu sortir de sa chambre, traverser tout le service, passer devant le local des infirmières et aller jusqu’à la chambre de ce bébé, on m’a répondu qu’ils ne pouvaient surveiller en permanence tous les enfants".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus