Sédentarité : comment limiter la position assise

Par , publié le
Santé Une femme faisant un jogging (photo d'illustration)
Une femme faisant un jogging (photo d'illustration)

Une étude australienne récemment publiée nous indique la marche à suivre pour combattre les conséquences néfastes de la sédentarité. En invitant notamment à limiter la position assise.

Pour lutter contre les conséquences nuisibles de la sédentarité, il ne s'agirait pas seulement de pratiquer une activité physique. Limiter le temps passé dans une position assise se montrerait ainsi également bénéfique. Une recommandation émise par les chercheurs australiens de l'université de Victoria dans le cadre d'une étude récemment publiée dans la revue Health Psychology Review.

Pour mener à bien leur enquête, ces scientifiques ont analysé les données issues de 28 précédentes études. Le site Pourquoi Docteur ? nous informe qu'aux yeux des chercheurs, 60% de ces tests renferment des initiatives au potentiel certain. Avec, dans les méthodes présentant le taux d'efficacité le plus important, celle des bureaux adaptables pour un travail en position debout.

Limiter la station assise : avec l'activité physique, une autre façon de combattre la sédentarité

Et à la lecture des commentaires en étroite relation avec l'étude, il s'avère que les méthodes proposées sont non seulement toutes efficaces (sans forcément devoir les combiner), mais qu'elles n'incitent également jamais à pratiquer une activité physique particulière. Stuart Biddle, co-responsable de l'enquête, déclare que "l’importance de cette étude n’est pas de montrer que les interventions peuvent fonctionner, mais de souligner comment elles pourraient fonctionner".

10.000 pas au quotidien pour s'assurer la santé selon l'OMS

Le docteur Alter officiant à l'University Health Network (UHN) recommande quant à lui de ne rien négliger pour se prémunir des méfaits de la sédentarité : "Éviter les périodes de sédentarité et la pratique d'une activité sportive régulière sont deux choses importantes pour améliorer votre santé et votre survie. Il n'est pas suffisant de faire de l'exercice 30 minutes par jour et de rester sédentaire pendant 23h30." On nous rappelle que pratiquer régulièrement une activité physique réduirait jusqu'à 39% la probabilité de contracter un cancer du sein, de 34% le risque de développer un diabète et de 25% celui d'être atteint(e) d'une attaque cérébrale. Soulignons enfin que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) invite à effectuer 10.000 pas au quotidien pour s'assurer la forme et la santé.

Crédits photos : Annette Shaff/Shutterstock.com

Partager cet article