Sécurité routière : plus d'un Français sur deux enfreint le code de la route

Par , publié le
France
Photo d'illustration

La cinquième étude de l'Observatoire de la Sanef révèle notamment que plus de la moitié des conducteurs français ne respectent pas le code de la route.

En matière de sécurité routière, ce constat ne devrait pas aider à rassurer les automobilistes précautionneux ni les piétons se montrant tout aussi prudents au moment de s'engager sur la route. Dans la cinquième étude de l'Observation de la Sanef (Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France), cette dernière révèle ainsi notamment que le code de la route est grandement enfreint dans l'Hexagone.

Plus précisément, il a été constaté, après une semaine d'enquête sur l'autoroute A13 reliant Caen et Paris, que plus d'un Français sur deux ne respecte pas les lois en vigueur sur la route. Pour parvenir à cette conclusion, la Sanef a eu recours à des stations de point de comptage et à une caméra fixe, en ajoutant à ces équipements des voitures qui évoluaient en milieu de trafic munies d'une caméra embarquée.

Code de la route en France : le constat alarmant de la Sanef

Comme le rapporte France Bleu, a été relevée une augmentation des infractions de vitesse. Ainsi, alors qu'en 2015, les automobilistes étaient 35% à rouler au-delà de la vitesse maximale autorisée de 130 km/h, ils sont désormais 43% à s'inscrire dans cette catégorie. Une hausse d'un pourcent a de même été enregistrée pour les excès dépassant les 150 km/h.

Pour le directeur d'exploitation du groupe Sanef Arnaud Quemard, "les radars ne font plus aussi peur qu'avant, il y a un certain relâchement. Et puis, les forces de l'ordre étant mobilisées ailleurs depuis un moment, avec les attentats, il y a un peu le sentiment que l'on peut passer à travers les mailles du filet."

Portables au volant : plus de 50% des automobilistes concernés

Quand bien même l'usage d'un téléphone portable au volant est défendu, les automobilistes français sont tout de même plus de 50% à enfreindre la loi sur ce point. Enfin, pour légèrement éclaircir ce sombre tableau, la Sanef nous informe que les clignotants restent plus ou moins autant sollicités que l'an passé, avec ainsi 35% des conducteurs qui oublient de les activer au moment de doubler.

Crédits photos : © Clicsouris / Flickr

Partager cet article