Sécurité routière : moins de morts en juin

Par , publié le | modifié le
Société Les actions de la sécurité routière pour réduire le nombre de tués sur les routes de France
Les actions de la sécurité routière pour réduire le nombre de tués sur les routes de France

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé samedi une diminution de 5 % des morts sur la route pour le mois de juin.

À l'occasion d'un déplacement effectué au péage de Fleury-en-Bière (Seine-et-Marne), et plus exactement sur l'autoroute A6 où moult départs en vacances ont pu être observés ces jours-ci, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve s'est fait le porteur d'une annonce positive relative à la sécurité routière.

"Il y a sur le mois de juin une diminution de 5 % du nombre de morts sur les routes." Une diminution représentant ainsi 15 personnes mais qui ne fait cependant pas oublier la tendance globale relevée sur les six premiers mois de l'année. Le Point avec AFP rappelle en effet les "quatre mois de hausse" enregistrés début 2015.

Morts sur les routes : Cazeneuve annonce une diminution de 5% en juin

Et même si le ministre a indiqué que cette baisse "ramène la tendance annuelle à une augmentation de 1,5 % au lieu de 3,5 %" pour l'année passée, il ne s'agit pas pour lui de se reposer sur cette performance, toute relative en prenant en compte les résultats généraux du premier semestre : "Un mois ne fait pas une année, mais nous devons confirmer cette tendance".

Plus de contrôles répressifs cet été

Et pour ce faire, Bernard Cazeneuve entend bien s'appuyer sur le concours des automobilistes, qu'il appelle à être "responsables". On s'attend également à voir un total de 13 000 gendarmes et policiers postés sur les routes de France cet été, avec des répressions prévues pour être plus fréquentes durant cette période : "J'ai demandé de multiplier les contrôles répressifs pendant les deux mois de vacances." Le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe, qui accompagnait le ministre de l'Intérieur, a quant à lui déclaré : "La politique des radars est l'axe principal pour faire diminuer les vitesses qui conditionnent la gravité de l'accident : l'objectif, c'est de poursuivre la baisse de la mortalité sur les routes."

Crédits photos : Philip Lange/Shutterstock

Partager cet article