Sécurité routière : les Français se pensent bons conducteurs, à tort

Par , publié le
Société
Le nombre des morts sur les routes en France a enregistré une forte hausse, de 12% en janvier, avec 263 personnes tuées contre 235 en janvier 2014

La compagnie Vinci Autoroutes vient de dévoiler son baromètre de la conduite responsable. Si les Français s’imaginent être de bons conducteurs, la réalité semble être toute autre.

On a l’habitude de dire que les conducteurs deviennent des personnes totalement différentes de la vie quotidienne lorsqu’ils passent derrière le volant. Qui ne s’est en effet jamais laissé aller à un petit coup de Klaxon contre un automobiliste trop lent au feu ou à la vérification d’un petit SMS en roulant.

Des « mauvais » conducteurs, il y en a partout et dans son dernier baromètre de la conduite responsable, la société Vinci Autoroutes dévoile la carte de France des comportements dangereux sur la route.

Les conducteurs français se jugent prudents

Premier point frappant de cette étude publiée sur le site de Vinci Autoroutes, 96 % des conducteurs français emploient un qualificatif positif pour leur conduite. Pourtant, en se penchant sur les déclarations effectuées pour les besoins de l’enquête, le constat n’est pas reluisant.

Selon cette étude, les comportements à risque sont toujours plus nombreux. Ainsi, plus de neuf conducteurs sur dix 91 % admettent dépasser les limitations de vitesse, 76 % ne respectent pas les distances de sécurité alors que 68 % admettent injurier les autres automobilistes et 37 % coller délibérément le véhicule d’un conducteur qui l’énerve.

L’inattention favorise les accidents

Selon Vinci, l’intention est devenue la cause d’accidents mortels la plus souvent rencontrée (52 %) après la consommation d’alcool et stupéfiants (67 %). Une situation favorisée par la multiplication des objets connectés dans notre quotidien, notamment les smartphones et les GPS.

Dans le détail, le baromètre de Vinci indique que les conducteurs les plus « dangereux » sont en PACA avec 5,5 comportements à risque avoués en moyenne sur une liste de 15. A contrario, les conducteurs les plus prudents seraient ceux des Hauts-de-France avec 4,7 comportements à risque avoués.

Crédits photos : © AFP/Archives Jean Pierre Muller

Partager cet article

Pour en savoir plus