Les secrétaires fédéraux du PS reçoivent un SMS appelant à soutenir la candidature d'Hollande pour 2017

Par , publié le
Politique François Hollande
François Hollande

Alors la candidature de François Hollande à sa propre succession n'est pas encore certaine, Jean-Christophe Cambadélis -premier secrétaire du PS- a lancé il y a quelques jours que le Président devait passer par la case primaire ; Entre-temps, un SMS va plus loin.

Ira ? Ira pas ? La candidature de François Hollande pour la Présidentielle de 2017 revient chaque jour dans le débat au cœur du Parti socialiste.

Les choses s'accélèrent à gauche en vue de 2017

Selon une information du Lab, Hollande va donc "y aller". Alors qu'il ne reste que 10 semaines à François Hollande pour déclarer sa candidature à la prochaine élection présidentielle, Le Lab divulgue le contenu d'un SMS envoyé par Pierre Jouvet (Secrétaire National du PS) aux secrétaires fédéraux dont voici la teneur :
"Bonjour, le Conseil national étant passé et le processus de la primaire en route, nous sommes en train de préparer l’annonce de candidature du Président. La 1ère pierre de cette mobilisation est un appel de soutien à sa candidature par les cadres du parti, les parlementaires, les élus et les militants", argumente le message.

Et d'ajouter :
"Cet appel sera publié d’ici mi-octobre. Le texte sera très court et très simple. Il exposera les raisons pour lesquelles nous souhaitons une nouvelle candidature de François et ciblera la droite. Il a pour vocation unique de lancer une dynamique et de créer de la mobilisation autour du Président. Pouvons-nous compter sur ta signature ? Je reste à ton entière disposition. Amitiés, Pierre Jouvet. Secrétaire national aux Fédérations".

François Hollande brigue presque (officiellement) un second mandat

Avec ce message, le doute n'est plus permis : François Hollande brigue bien un second et nouveau mandat.
Il y a quelques semaines, le Parti socialiste avait mis en ligne un site nommé "Notre idée de la France", avec ce texto de Pierre Jouvet les doutes sont presque levés…Reste à savoir si les candidatures actées de Benoît Hamon, d’Emmanuel Macron et d’Arnaud Montebourg ne sèmeront pas plus de division au sein du PS.

Crédits photos : capture photo compte Twitter @NotreIdeeDeLaFR

Partager cet article