Sécheresse dans le Vaucluse : le préfet restreint l'utilisation de l'eau

Par , publié le | modifié le
France Sécheresse. Photo d'illustration.
Sécheresse. Photo d'illustration.

Particulièrement touché par la sécheresse, le préfet du Vaucluse a ordonné une restriction de l'usage de l'eau dans le département. La liste des utilisations provisoirement interdites.

Depuis le 14 juin, le Vaucluse a été placé en situation de vigilance sécheresse. Certaines zones, particulièrement affectées, comme la Nesque, le sud du Lubéron et le Calavon, sont en situation d'alerte renforcée. Les nappes phréatiques étant particulièrement basses, la forte chaleur combinée au mistral et le déficit de plus de 80% de pluviométrie ont contraint la préfecture du Vaucluse à réduire l'utilisation de l'eau et interdire dans certains cas son utilisation.

Limiter au maximum la consommation d'eau dans tout le Vaucluse

Selon le site internet du département : "L’évolution défavorable de la situation sur les ressources sur l’ensemble du département conduit le préfet de Vaucluse, après consultation du comité départemental - Sécheresse - du 20 juillet 2016, à renforcer les mesures de restriction de l’usage de l’eau".

Appelant à la vigilance et au civisme, le préfet demande aux habitants de limiter au strict nécessaire leur consommation d'eau. Il permet en outre aux maires de prendre, localement, des arrêtés municipaux plus restrictifs si la situation locale l'exige.

Des restrictions locales plus sévères

Dans les zones placées en situation d'alerte renforcée, telles que celles de la Nesque, du sud Lubéron et du Calavon, des contraintes supplémentaires ont été imposées aux habitants. Ainsi, il est désormais interdit dans ces zones d'arroser sa pelouse en journée ainsi que de remplir sa piscine. Le lavage des voitures est temporairement interdit hors des stations de lavage. Les golfs sont aussi soumis à des restrictions particulières ainsi que les agriculteurs. La préfecture demande aux industriels et aux entreprises commerciales de réduire de 30% leur consommation d'eau potable.

Dans les zones placées en alerte telles que celles de la nappe de Durance, des Sorgues, du Lez, de l'Aygues, de l'Ouvèze ainsi que le bassin sud-ouest du Mont Ventoux, l'arrosage des pelouses est là encore interdit en journée tout comme le lavage des véhicules en dehors des stations de lavage. Les industriels et les entreprises commerciales sont tenus de réduire de 10% leur consommation d'eau. Des restrictions spécifiques sont aussi données aux golfs et aux agriculteurs.

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article