Sécheresse : des restrictions d'eau dans 52 départements

Par , publié le
Environnement Sécheresse. Photo d'illustration.
Sécheresse. Photo d'illustration.

Pas moins de 52 départements sont soumis aux restrictions d'eau à cause de la sécheresse qui frappe le pays depuis plusieurs semaines.

Le ministère de l'Écologie avait annoncé mardi que 52 départements français seront concernés par des restrictions d'eau à cause de la sécheresse qui touche le pays depuis plusieurs semaines.

La canicule touche principalement la quasi-totalité de la Bourgogne, l'Auvergne, la région Rhônes-Alpes, Poitou-Charentes, l'Aquitaine, le centre, le sud-est et l'est de l'Hexagone.

52 départements en restriction d'eau

Les habitants de l'Ardèche n'ont pas le droit de prélèvements non prioritaires y compris les prélèvements à des fins agricoles. Il n'y a que les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires comme la santé, la sécurité civile, l'eau potable qui sont autorisés. Même consigne pour l'Aquitaine mais les restrictions d'eau sont moins sévères qu'en Ardèche.

L'Indre, Indre-et-Loire, Eure-et-Loir, Loiret et Seine-et-Marne sont des départements qui sont soumis aux restrictions d'eau en raison d'une situation de "crise".

Des risques d'incendie dans plusieurs départements

Selon le ministère de l'Écologie, le Sud-Ouest ainsi que le Centre-Est sont touchés par de nombreux de départs de feu. La sécheresse entraîne des départs d'incendie qui se sont multipliés en Rhône-Alpes, Bourgogne et Aquitaine ces derniers jours. Près de 300 hectares de végétation ont brûlé dans l'Ain jeudi dernier. En Aquitaine ainsi que les Landes, de nombreux départs de feu ont été signalés les dernières semaines. Les Landes étant un département très boisé, il a été classé au niveau 2/3 concernant les risques d'incendies de forêt.

Cette sécheresse liée à la canicule qui touche le pays depuis un certain temps ne risque pas de s'améliorer. L'impact de cette sécheresse peut être très élevé pour les éleveurs et agriculteurs. "Il manquera des fourrages, de la paille et les prix sur les marchés vont être très largement impactés par cette sécheresse. Forcément, ça va coincer...", indique le chargé de mission "élevage", Xavier Morel à la FDSEA de la Loire.

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article