Sclérose en plaques : une journée dédiée à cette maladie handicapante

Par , publié le | modifié le
Santé Sclérose en plaques : une journée dédiée à cette maladie handicapante
Une personne en fauteuil roulant

Malgré les avancées de la Science, la SEP (Sclérose En Plaques) reste une maladie encore méconnue qui touche 80 000 personnes en France. Mercredi 30 juin est la journée consacrée à cette maladie pour informer et écouter les malades.

Cette maladie touchant le système nerveux central reste presque inconnue pour certains. La transmission de l’influx nerveux est perturbée à cause de l’impact du système immunitaire sur les fibres nerveuses. La SEP intervient majoritairement par étape dont la première se produit entre 20 et 35 ans. Les problèmes moteurs surviennent dès l’inflammation, mais la maladie s’aggrave avec une seconde phase. Cette dernière est progressive, les séquelles augmentent et persistent sur le long terme. La prévision est presque impossible, les personnes souffrant de cette maladie ressentent souvent cela comme un coup du destin.

Une maladie impossible à guérir pour l’instant

Sur le territoire français, une personne sur 1 000 est touchée, ce qui représente annuellement 4 500 nouveaux cas. Certaines zones montrent un rassemblement plus fort des malades notamment dans le Nord et l’Est du pays. Cette constatation peut être expliquée par le manque d’ensoleillement créant une carence en vitamine D. À l’heure actuelle, il est seulement possible de proposer des soins adaptés visant à accompagner le patient. La Sclérose en Plaques ne peut pas être guérie, 38 % des Français croient qu’il est possible de l’arrêter, mais ces préjugés se révèlent faux. Les traitements de fonds peuvent atténuer les conséquences, mais en aucun cas les stopper. La médecine peut aujourd’hui ralentir le phénomène, mais les séquelles ne sont pas réparables. Cette maladie se révèle complexe notamment à cause des cinquante régions génétiques influençant la SEP.

Une journée consacrée aux confidences des malades

La Maison de la SEP a donc organisé aujourd’hui une multitude d’ateliers offrant l’opportunité aux malades de se rencontrer, de débattre tout en échangeant des expériences. À cette occasion, les patients étaient invités à inscrire leur ressenti au sein d’une carte postale. Cette dernière devait être postée à destination du site international de la SEP. L’information a une part importante, la recherche fait des progrès. Les cellules souches se révèlent prometteuses puisqu’elles ont la capacité de stimuler le cerveau. Les lésions pourraient ainsi être réparées, les premiers essais sur l’homme devraient bientôt être mis en place.

Crédits photos : Photographee.eu/Shutterstock.com

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Sclérose en plaques : une journée dédiée à cette maladie handicapante sur 24Matins.fr