Scandale de la FIFA : Napout et Hawit suspendus pour 90 jours

Par , publié le
Foot Le logo de la Fifa devant l'entrée de l'instance à Zurich le 8 octobre 2015
Le logo de la Fifa devant l'entrée de l'instance à Zurich le 8 octobre 2015

Arrêtés jeudi, Juan Angel Napout et Alfredo Hawit, deux vice-présidents de la FIFA, viennent d'être suspendus pour une durée de 90 jours par le comité d'éthique de la fédération.

Sur requête de la justice américaine, Juan Angel Napout et Alfredo Hawit, deux vice-présidents de la FIFA, avaient été arrêtés jeudi à Zurich (Suisse) dans le cadre de l'enquête sur le scandale de la FIFA. Le lendemain, le comité d'éthique de la fédération les aura suspendus pour une durée de 90 jours.

Le communiqué de la FIFA, partiellement rapporté par nos confrères du Parisien, indique que "cette suspension intervient à la demande de la chambre d'instruction de la Commission d'éthique, en raison de l'acte d'accusation pour racket organisé et corruption, publié hier [jeudi] par le Département de la Justice des États-Unis."

Napour et Hawit suspendus 90 jours, accusés de "racket organisé et corruption" à la FIFA

On rappellera que le jour de l'arrestation de Juan Angel Napout et Alfredo Hawit, 14 autres responsables latino-américains avaient eux aussi été inculpés par la justice américaine. Selon cette dernière, les pots-de-vin circulant à la FIFA depuis 1991 atteindraient les 200 millions de dollars. Elle s'est d'ailleurs engagée à traquer "chacun des individus coupables qui restent dans l'ombre".

Réformes du Comité exécutif : "trop peu et trop tard"

Et si le Comité exécutif a validé des réformes censées assainir quelque peu la fédération, telles que des mandats présidentiels et ceux des membres du Conseil limités à 12 ans (pour un maximum de trois mandats de 4 ans), un "contrôle renforcé de l'intégrité" de ses 36 membres et la transparence des rémunérations de ses principaux responsables, ces décisions n'auraient qu'une faible utilité. C'est en effet ce qu'a déclaré Patrick Nally, spécialiste mondial du marketing sportif : "Malgré les efforts de la FIFA pour aboutir à ces réformes, c'est probablement trop peu et trop tard." Terminons en ajoutant que Sepp Blatter et Michel Platini, purgeant actuellement leur suspension à leurs postes respectifs, seront entendus par la Chambre de jugement de la Commission d'éthique dans les prochains jours pour le président de l'UEFA, et à une date non communiquée pour le dirigeant démissionnaire de la FIFA.

Crédits photos : © AFP/Archives FABRICE COFFRINI

Partager cet article

Pour en savoir plus