Savoie : un étudiant fasciné par Hannibal Lecter avoue le meurtre d'un marginal

Par , publié le
Faits Divers Adrien B. sur son profil Facebook
Adrien B. sur son profil Facebook

Un étudiant de 21 ans a avoué le meurtre sans mobile d’un marginal de 51 ans. Le meurtrier a un profil psychologique très perturbé et voulait juste « tuer quelqu’un ».

L’histoire ressemble au scénario d’un film d’horreur et pourtant, elle s’est déroulée en France, plus précisément en Haute-Savoie. Un étudiant en psychologie âgé de 21 ans domicilié à Thonon-les-Bains vient d’être mis en examen après avoir assassiné sauvagement un marginal âgé de 51 ans.

Le meurtrier a avoué aux enquêteurs être fasciné par le personnage d’Hannibal Lecter, le tueur psychopathe du film Le Silence des Agneaux.

Le tueur retrouvé quelques mois plus tard après une rixe

L’histoire débute le 21 mai 2015 lorsque le corps sans vie de Mostapha H., un marginal âgé de 51 ans est découvert dénudé et lardé de 28 couteaux dans le parc du Verney à Chambéry. Une découverte macabre qui déclenche immédiatement une enquête qui vise dans un premier temps les autres marginaux de la ville, mais sans succès.

De nombreux mois s’écoulent alors sans retrouver la trace de l’agresseur jusqu’à la nuit du 25 au 26 décembre 2015, où une rixe va relancer la traque du meurtrier. Ce soir-là, un homme de 33 ans est agressé par un étudiant de 21 ans lors d’une rixe. Le jeune homme est alors interpellé et placé en garde à vue.

Sorti avec l’intention de tuer quelqu’un

Placé sous contrôle judiciaire, le profil de l’agresseur intrigue les enquêteurs qui décident de l’entendre une nouvelle fois en février dernier. Le jeune homme avouera alors rapidement le meurtre de Mostapha H.

Le plus effrayant, c’est que le jeune homme indique aux enquêteurs qu’il n’avait aucun mobile précis et que ce soir de mai 2015, il était juste sorti chez lui « avec l’intention de tuer quelqu’un. » selon des déclarations reprises par Le Parisien. À mesure que l’enquête avance, cette dernière dévoile un profil psychologique qui fait froid dans le dos. Le jeune étudiant, décrit comme « chétif et réservé », « pas très sociable » par des étudiants de son université, passait des heures isolé chez lui.

Sur sa page Facebook, il publie de nombreuses photographies d’Hannibal Lecter, le cannibale incarné par Anthony Hopkins au cinéma, à qui il semble vouer un véritable culte. Il postera également la photo de lui grimé en zombie sanguinolent qui illustre cet article. Pour approfondir ce travail d’enquête, une expertise psychiatrique du jeune homme a été demandée par la juge d’instruction en charge du meurtre de Chambéry. Cette dernière devrait notamment déterminer si le jeune homme a pu perpétrer d’autres meurtres et notamment celui de Ahmed H., le frère de Mostapha H., disparu mystérieusement en 2012.

Crédits photos : Capture Facebook

Partager cet article