Sarthe : des ossements retrouvés dans la maison incendiée mais pas ses occupants

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une maison A PRIS feu dans la Sarthe. Et si des ossements humaines y ont depuis été découverts, les autorités n'ont toujours pas retrouvé les occupants de la longère.

Les faits semblent remonter à cette nuit du mercredi 3 au jeudi 4 février, où une longère a été incendiée dans la commune de Saint-Georges-de-la-Couée, située dans l'est de la Sarthe. Des recherches ont depuis permis d'extraire des décombres ce qui apparaît tels des fragments d'os humains.

Jeudi soir, un communiqué du groupement de gendarmerie de la Sarthe a donc révélé que "des ossements ont été découverts dans la cendre", que "ces fragments s'avèrent être pour partie d'origine humaine" et que "les investigations se poursuivent". Et d'après ce que rapportent aujourd'hui nos confrères de Ouest-France, tout semble porter à croire que les occupants de la maison qui a pris feu, un couple de retraités allemands d'une soixantaine d'années, ont mystérieusement disparu depuis jeudi.

Maison incendiée dans la Sarthe : ses occupants se seraient volatilisés depuis jeudi

Un voisin du couple, qui se trouve être lui aussi Allemand, a affirmé vendredi avoir vu l'époux, vraisemblablement pour la dernière fois, dans la soirée de mercredi. Le retraité serait ainsi passé chez lui aux alentours de 19h00 pour prendre un verre en sa compagnie : "Je n'ai rien noté d'anormal dans son comportement".

Plusieurs départs de feu déjà révélés par l'enquête

Vendredi matin étaient présents sur les lieux quatre techniciens en identification criminelle, une vingtaine de gendarmes, un maître-chien spécialisé dans la recherche des personnes et enfin plusieurs élus. La gendarmerie a fait savoir que "les enquêteurs dépêchés sur place se sont employés à une enquête de voisinage pour déterminer la présence ou l'absence du couple dans la commune". Aux dernières nouvelles, le couple demeurait introuvable. On apprend pour finir que les premiers éléments communiqués de l'enquête "font apparaître plusieurs départs de feu", des éléments laissant penser à un incendie d'origine criminelle.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus