Les sapeurs-pompiers professionnels du Calvados toujours en grève

Par , publié le
France L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)
L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)

Face à la grève des sapeurs-pompiers du Calvados qui dure depuis le lundi 28 décembre 2015, le président du Conseil départemental du Calvados a décidé de s'exprimer.

Le mouvement de grève des sapeurs-pompiers professionnels du Calvados initié le 28 décembre dernier est toujours sur les braises. Malgré les risques de sanction, les soldats du feu continuent à tenir leur revendication et 150 personnes ont manifesté hier de l’Hôtel du Département rue Saint-Laurent, à Caen (Calvados). Les pompiers protestent contre la réorganisation des services et les mesures d’économie imposées par le Schéma départemental d’analyse et de couverture des risques.

Aujourd’hui Jean-Léonce Dupont, le président du conseil départemental du Calvados (UDI) et président du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) est sorti de son silence pour répondre aux grévistes.

Un contexte financier intenable pour le département

Le conflit entre les pompiers professionnels du Calvados et le conseil départemental dure depuis plusieurs années. Les syndicats dénoncent des conditions de travail « désastreuses » et un dialogue social « maltraité ». L’un des derniers points de discorde est l’application d’un décret qui stipule que les pompiers ne doivent pas exercer plus de 48 heures par semaine.

Cité dans Ouest-France, Jean-Léonce Dupont indique « Nous avons une différence d’appréciation et d’interprétation sur l’application stricte ou pas de ces 48 heures hebdomadaires. Je vais demander au préfet (Laurent Fiscus) d’intervenir près du président du tribunal administratif pour savoir ce que disent exactement ces décrets, pour que tout le monde puisse en avoir une bonne lecture. Le Département et l’État ont l’autorité de tutelle sur les pompiers. Chacun doit prendre ses responsabilités. » Le département évoque un contexte financier difficilement tenable qui oblige à certaines coupes dans les budgets.

Des feux allumés symboliquement dans les casernes

Les autres points de discorde concernent la fermeture définitive de nuit de la caserne Canada à Caen qui assure « 3 000 interventions par an, dont 1 300 la nuit ». Sept petites casernes sont également menacées de fermeture à travers le département.

En guise de protestation, les sapeurs-pompiers professionnels du Calvados ont allumé plusieurs feux dans les casernes. Malgré les risques de sanctions, les pompiers du département ne sont pas prêts à arrêter le mouvement et prévoient même une action d’envergure nationale en collaboration avec les SDIS de France dans les jours à venir.

Crédits photos : © AFP/Archives Thierry Zoccolan

Partager cet article

Pour en savoir plus