Santé : Les Français négligent leur coeur

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Une femme atteinte d'une douleur cardiaque.

Selon une enquête de la Fédération Française de Cardiologie, les Français ont une mauvaise perception des efforts qu’ils réalisent pour maintenir une santé cardiaque optimale.

Si les Français semblent avoir pris conscience de l’importance de faire attention à leur santé cardiaque, ils ont encore de gros efforts à fournir en ce sens. Selon une enquête IFOP réalisée pour le compte de la Fédération française de Cardiologie, les Français semblent surtout se voiler un peu la face sur les efforts qu’ils fournissent au quotidien pour prendre soin de leur cœur.

Mauvaise perception de l’activité physique

Cette enquête de l’IFOP a été menée auprès de 2001 adultes et pointe les différences de perception en l’activité physique que les Français pensent effectuer et celle qu’ils effectuent réellement. Ainsi, 61% des personnes interrogées considèrent exercer une activité physique régulière alors qu’en réalité, elle ne sont que 31% à bouger durant au moins 30 minutes d’affilée deux à trois fois par semaine. 37% ont cette activité physique une fois par semaine seulement voire moins.

Au niveau de l’alimentation, 77% des sondés pensent avoir une alimentation équilibrée alors qu’ils ne sont en réalité que 40% environ mangent des fruits ou des légumes tous les jours. Seuls 30% environ suivent la recommandation de 5 portions de fruits et légumes par jour. Les Français ont également tendance à trop saler leur plat (64% resalent leur plat à table, dont 24% systématiquement ou fréquemment), ce qui favorise l’hypertension et les risques d’AVC.

Se forcer à bouger

Cette mauvaise perception se traduit également dans la prise de conscience des Français à propos de la gravité des maladies cardiovasculaires sur le territoire. 77% des sondés pensent que les maladies cardiovasculaires sont responsables de moins de 200 décès par jour en France alors qu’en réalité, elles en représentent plus du double.

La Fédération française de Cardiologie profite de cette étude pour rappeler certaines bonnes pratiques pour préserver son cœur. Ainsi, la lutte contre la sédentarité est un point crucial pour la FFC. Il est conseillé de se lever 2 à 3 minutes toutes les deux heures lorsque l’on travaille derrière un bureau. Il faut également, dans la mesure du possible, ne pas se limiter à pratiquer une activité physique seulement le dimanche, car cela ne suffit pas à compenser les heures passées à rester assis la semaine.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article