Sanofi : un vaccin contre la dengue efficace à plus de 80%

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Une seringue.
Photo d'illustration. Une seringue.

Une analyse indépendante indique qu'un vaccin du laboratoire pharmaceutique Sanofi censé lutter contre la dengue présente une efficacité pratiquement certaine, puisque dépassant les 80%.

La dengue, bientôt plus qu'un mauvais souvenir ? Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi a en effet développé un vaccin dont l'efficacité vient d'être vérifiée, avec un certain succès, par une nouvelle analyse indépendante parue lundi.

On y apprend ainsi que ce vaccin contre la dengue a présenté des résultats positifs dans plus de 80% des cas. Ces derniers étaient des enfants de 9 ans ou plus sollicités dans le cadre de trois essais cliniques. L'injection de ce vaccin expérimental a ainsi empêché ces sujets de se voir contraints à une hospitalisation potentiellement stressante.

Vaccin contre la dengue : Sanofi très efficace chez les enfants de 8 à 16 ans

En se basant sur les déclarations des auteurs de l'analyse, l'AFP rapporte que chez les plus jeunes enfants, ceux âgés de deux à huit ans, l'efficacité moyenne du vaccin a été de 56%. Un pourcentage qui s'est voulu bien plus important parmi les enfants de huit à seize ans, avec une protection effective de 93,2% contre la forme la plus dangereuse de la maladie. Enfin, l'efficacité moyenne de vaccin s'est révélée être de 44,5% dans la deuxième cohorte composée d'enfants de deux à huit ans.

Une hausse des hospitalisations chez les moins de 9 ans à surveiller

Les responsables de l'analyse ont néanmoins relevé que les enfants de moins de neuf ans étaient plus sujets à des hospitalisations causées par la dengue pendant la troisième année de vaccination. Une augmentation qui, nous dit-on, aura à être "particulièrement surveillée". Malgré tout, "le risque de contracter la dengue était plus faible chez les enfants vaccinés comparativement à ceux qui ne l'étaient pas". Par voie de communiqué, Sanofi a déclaré que "ce vaccin expérimental a le potentiel de réduire de manière importante le fardeau de la maladie dans les pays où cette infection est endémique". Une presque victoire donc pour le laboratoire qui est cependant, à l'instar de plusieurs de ses confrères, concerné par la suspension dès le mois prochain de près de 700 médicaments génériques.

Crédits photos : MorgueFile

Partager cet article