Samy Thiébault, la renaissance du saxophoniste de jazz

Par , publié le
Musique Samy Thiébault
Samy Thiébault

Samy Thiébault dévoilera le 30 septembre son nouvel album Rebirth, résultat d’une quête sonore et spirituelle qui irradie cet album de jazz très abouti sur lequel on retrouve le trompettiste Avishai Cohen venu prêter main forte.

Un an et demi ont passé depuis la sortie de Feast of Friends, disque sur lequel Samy Thiébault interprétait la musique des Doors avec son jeu ample et brûlant de saxophone. Retour au jazz avec Rebirth qui célèbre la maturité artistique de Samy Thiébault, digne héritier des saxophonistes aventureux qui l’ont inspiré dans son évolution musicale, comme John Coltrane, Albert Ayler, Lee Konitz…. Accompagné de son fidèle quartet dans lequel on retrouve Adrien Chicot au piano, Sylvain Romano à la basse, Philippe Soirat à la batterie, et Jean Philippe Scali au saxophone, Samy Thiébault s’élance dans ses explorations et dès le premier titre, Abidjan, installe un climat aussi magnétique que mystique. Rebirth est un album voyageur, qui va de l’Afrique à l’Amérique du Sud, deux continents que Samy Thiébault a beaucoup parcouru, et dont il évoque le souvenir dans ses amples improvisations.

Avishai Cohen, invité spécial sur quatre titres de l’album Rebirth

Le trompettiste Avishai Cohen s’est greffé à l’aventure et son jeu soutient à merveille celui de Samy Thiébault très à son affaire dans cet album où il livre ses racines, et les détails de sa quête. Témoins de son bagage classique, Moussorgski et Erik Satie fournissent des thèmes à l’improvisation de Samy Thiébault, qui reprend également un extrait de Ma Mère l’Oye de Maurice Ravel. Cela s’appelle Laideronnette, Impératrice des Pagodes, et Samy Thiébault y revient à deux fois, pour deux titres très différents, prouvant son inventivité jamais prise à défaut tout au long de cet album qui marque assurément un jalon essentiel dans le cheminement d’un artiste aussi attachant que passionné. Avec cette renaissance, le parcours de Samy Thiébault trouve un souffle qui devrait le porter loin. Il sera le 10, 11, 12 novembre au Duc des Lombards, le 31 janvier au Café de la Danse, et en tournée dans toute la France, avec des crochets en Asie et en Amérique du Sud.

Partager cet article