"Sam" : Mathilde Seigner se dit "bluffée" du "culot" de TF1

Par , publié le | modifié le
Télévision Mathilde Seigner dans "Maman"
Mathilde Seigner dans "Maman"

En ce lundi débute sur TF1 la série "Sam" dans laquelle Mathilde Seigner interprète une professeur de français. La comédienne s'étonne encore d'ailleurs que TF1 ait validé ce programme "pas banal à la télé française".

Ce soir à partir de 20h55, TF1 diffuse les deux premiers épisodes de sa nouvelle série Sam. Adaptée de la série Rita lancée au Danemark en 2012, elle se focalise sur le personnage de Sam, mère célibataire et professeur de français au fort tempérament.

Mathilde Seigner, qui incarne Sam à l'écran, à confié à AlloCiné ne pas en revenir que TF1 ait accepté un projet aussi peu politiquement correct : "C’est un personnage plutôt sympa, plutôt rebelle, pas banal à la télé française et sur TF1, qui a du culot de faire ça. France 2 ou Canal, oui, mais TF1, je suis bluffée… C'est une série qui cassait déjà les codes au Danemark, avec cette prof qui est, on va le dire, foldingue. Une très bonne prof, mais bon, elle fait un peu n’importe quoi ! La série casse les codes, oui. C’est une série très moderne, branchée, très d’actualité, qui touche les jeunes."

Mathilde Seigner sur "Sam" : "la série casse les codes"

Si la description de l'enseignante semble seoir à Mathilde Seigner, la comédienne estime cependant que le personnage ne lui ressemble pas totalement : "Les gens me disent qu'elle me ressemble, par le côté grande gueule, oui, mais comme mère, je suis très différente, très présente, très aimante, alors qu'elle est assez dure, lourde avec ses enfants... Bon, elle essaie, quand même !"

"Au début, j'ai pas voulu"

Avec Sam, Mathilde Seigner revient à un format qu'elle n'a finalement qu'assez peu adopté dans sa carrière. D'autant plus qu'il a fallu la convaincre de s'y relancer : "Au début, j’ai pas voulu. Trop de boulot, quatre mois de tournage, des textes tout le temps... J’ai un enfant, j’ai plus l’âge de faire ça, c’est fatigant. Et puis je ne voulais pas m’enfermer dans une série, le côté série TF1, j’avais peur que ça me grille du ciné, ce qui est possible… Mais j’ai lu le scénario de Sam, il y avait un ton, un sens, un truc. J’ai dit : 'Bon allez, on fait une saison, c’est tout !'"

La comédienne reconnaît au passage que l'exercice de la promotion lui apparaît assez spécial pour Sam, sa réalisatrice Valérie Guignabodet s'étant en effet éteinte en février dernier : "Je vous avoue que, pour moi, c’est encore très abstrait, et que comme je ne réalise pas vraiment, pour moi, elle est toujours un peu là. Et puis pour elle, pour son travail, c’est important pour moi de faire cette promotion."

Crédits photos : © Phototélé / Canal + / Alain Guizard

Partager cet article

Pour en savoir plus