"Salut les terriens" : Robert Ménard quitte le plateau après avoir été comparé à Adolf Hitler

Par , publié le
Télévision
Robert Ménard quitte le plateau de "Salut les terriens" le 26 novembre 2016

Samedi, Robert Ménard a quitté le plateau de "Salut les terriens" alors qu'une chronique le comparait à Adolf Hitler. Le maire de Béziers a ensuite posté sur Twitter un enregistrement où Thierry Ardisson l'insulte au téléphone pour son départ précipité.

Invité samedi de l'émission Salut les terriens diffusée sur C8, le maire de Béziers Robert Ménard a cependant tenu à prendre congé avant le terme du programme. En cause, une chronique que lui adressait l'humoriste Tom Villa, lequel s'est employé à marquer des blancs dans son texte pour finalement laisser fortement entendre un lien entre l'élu biterrois et un certain régime.

"Robert, toi, le maire de Béziers, tu nous as bien... prouvé que dans la vie, il faut toujours croire en ses rêves. Tu t'es dévoué en reprenant ce poste car franchement, à part des emm..des, qui d'autre aurait repris cette ville de... 75.000 habitants".

Robert Ménard quitte "Salut les terriens" et insulte Ardisson

Et c'est cette autre partie qui aura décidé un Robert Ménard excédé à quitter le plateau : "Des réformes chocs et des décisions fermes, bientôt, tu iras plus loin que l'Hérault et un jour, toi aussi, tu seras connu dans l'univers comme le célèbre Adolphe... Sax, l'inventeur du saxophone". À un Thierry Ardisson lui demandant de reprendre sa place, le maire de Béziers va l'inviter à aller se "faire f..tre".

"Grosse tête de c.."

Plus tôt dans la journée sur RTL, l'animateur de Salut les terriens avait annoncé l'incident, en ajoutant qu'il aura ensuite demandé à Laurent Baffie "d'être" Robert Ménard pour le restant de l'émission, un remplacement effectué selon lui "avec beaucoup d'humour". Thierry Ardisson affirme au passage que l'atmosphère a été meilleure sur le plateau suite au départ du maire de Béziers.

Dans le courant de la soirée, ce dernier a d'ailleurs posté sur son compte Twitter un enregistrement de sa messagerie où Thierry Ardisson l'appelle et l'insulte, à deux reprises, de "grosse t^te de c..." pour n'avoir pas honoré son invitation jusqu'à la fin. Juste avant, Robert Ménard avait déclaré sur le même réseau qu'il "n'[acceptera] jamais qu'on insulte les Biterrois".

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus