Salafisme : NKM souhaite le rendre illégal

Par , publié le
Politique Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet

La députée Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet a signifié mercredi sur France Info son intention de déposer une proposition de loi visant à rendre le salafisme hors-la-loi.

Si les condamnations des récents attentats précisent bien que les responsables de ces attaques ne sont pas à rattacher à la religion musulmane, l'islam est un sujet particulièrement discuté et débattu ces derniers temps. Vendredi, c'est sa pratique extrême qui a été évoquée par Nathalie Kosciuko-Morizet.

Au micro de France Info, la députée Les Républicains (LR) a ainsi pointé du doigt le salafisme et une certaine partie de ses composantes : "Aujourd'hui tout le monde est d'accord pour dire que le salafisme, c'est le terreau du terrorisme. C'est le terreau sur lequel prospèrent les terroristes, ça [ne] veut pas dire que tous les salafistes sont des terroristes, mais tous les terroristes sont plus ou moins passés par le salafisme".

NKM : un salafisme "hors-la-loi" pour avoir une "base légale"

Voilà pourquoi NKM "propose qu'on déclare le salafisme hors-la-loi. Vous me direz, 'c'est un peu abstrait', non c'est pas abstrait. Ça permettra d'avoir une base légale, définitive, pérenne, pour fermer les mosquées, pour expulser les imams, considérer enfin comme manifestement illicites les contenus sur internet".

Celle qui a été maire de Longjumeau de mars 2008 à février 2013 rapporte qu'un problème de ce type s'était posé dans sa commune, sans solution directe pour y remédier : "Il y avait une salle de prière salafiste, vous n'aviez pas de base légale pour la fermer, vous étiez obligé de contourner la loi, d'essayer d'avoir des bases qui n'avaient aucun rapport du genre : il y a un problème sur la sécurité, la sécurité incendie, l'insalubrité du lieu."

Terrorisme : une lettre envoyée à Manuel Valls

Et d'ajouter que si sa proposition de loi était retenue, "cela permettra de mettre en œuvre par exemple, la loi de 2004 sur Internet qui permet de demander aux hébergeurs de retirer des contenus manifestement illicites". NKM a indiqué avoir envoyé une lettre au Premier ministre Manuel Valls afin de "travailler de concert" contre le terrorisme, en ayant ainsi jugé que le chef du gouvernement "se montrait finalement en accord avec les analyses" faites par la députée dans la lutte contre le salafisme.

Crédits photos : Sipa/nouvel obs

Partager cet article