Saisie d’une cinquantaine d’armes et de 4000 munitions près d’Angoulême

Par , publié le
Faits Divers Importante saisie par la douane
Importante saisie par la douane

Suite à un contrôle routier, les douaniers ont pu faire la saisie d'une cinquantaine d'armes, et près de 4000 munitions chez un particuliers.

Les douaniers ont vraisemblablement eu le nez creux. A la suite d’un banal contrôle routier près d’Angoulême, les douaniers sont parvenus à retrouver près d’une quarantaine d’armes chez un particulier. A l’origine, l’homme avait été contrôle avec plusieurs chargeurs dans son véhicule, ainsi que de nombreuses pièces d’armes. Ce dernier déclarait pour sa défense qu’il se rendait à une bourse aux armes dans le but de les vendre.

Non convaincus pour cette réponse, les douaniers décident de se rendre au domicile de l’homme. Ils y découvrent un véritable arsenal, constitué de près d'une cinquantaine d'armes (dont des fusils d'assaut, parmi lesquels un M16, des pistolets semi-automatiques, des revolvers, des pistolets mitrailleurs, des fusils), d'une cinquantaine de chargeurs, de 4.000 munitions de tous calibres et de 4 grenades (dont deux défensives)» peut-on lire dans un communiqué de la douane. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie d’Angoulême.

Une saisie d'arme à Paris avec cinq fusils d'assaut

Les saisies d’armes sont de plus en plus fréquentes par la douane. Début avril, la douane avait annoncé avoir saisi chez un particulier à Paris, un important arsenal, dont cinq fusils d’assaut semi-automatiques. La douane avait alors communiqué que cet homme, inconnu des forces de police, "a le profil de quelqu'un qui se définit comme un tireur sportif, mais qui semble se mettre en marge de la légalité".

1158 armes saisies en 2015

En février, les douaniers avaient également découvert une cinquantaine d’armes chez un particulier, cette fois en Vendée. En 2015, la douane française aurait saisi 1.158 armes, soit une augmentation de 40% par rapport à l’année 2014.

Crédits photos : douanes francaise

Partager cet article