Saint-Malo : une galette servie à une école primaire contenait une fève érotique

Par , publié le
Insolite
Galette des rois

Après qu'une galette des rois a été servie à la classe d'une école primaire de Saint-Malo, les parents de la fillette ayant obtenu la fève ont découvert que celle-ci représentait une figure du Kama Sutra.

Il y a quelques jours, adultes et enfants ont pu se régaler à l'occasion de l'Épiphanie, ainsi l'occasion de se voir servir la galette des Rois. Généralement constituée de frangipane, elle permet à celui ou celui qui tombe sur la fève durant sa dégustation de se voir décerner la fameuse couronne.

C'est une histoire un peu particulière qui a eu lieu durant cette période. Comme rapporté par nos confrères de Ouest-France, un parent d'élève offre à la classe de CM2 de son enfant, scolarisée dans une école catholique de Saint-Malo, une galette des Rois qu'il avait vraisemblablement lui-même achetée.

Galette des Rois : une écolière tombe sur un fève du Kama Sutra

Ce n'est pas le goût qui a posé problème. Après être tombée sur la fève, une fillette montre cette dernière le soir venu à ses parents. Et ceux-ci de découvrir, stupéfaits, que la fève représentait un couple mimant la position de la levrette telle qu'illustrée dans le Kama Sutra.

Les parents de l'écolière n'entendaient pas en rester là. Le lendemain, fève en main, ils se sont donc entretenus avec la direction de l'école.

Une dégustation initialement destinée à un club de rugby

Si ces responsables sont également apparus gênés de la présence d'une telle fève dans une galette servie dans leur établissement, il a finalement été établi que tout est parti d'une méprise. Ainsi, la galette en question avait été achetée dans un autre quartier de la commune.

Et c'est un apprenti boulanger qui, au lieu de servir au parent d'élève une galette des Rois ordinaire, lui aura donné celle qu'avait commandée un club de rugby. Le fautif a depuis présenté ses excuses, une attitude apparemment insuffisante aux yeux de certains parents d'élèves qui envisageraient ainsi de porter l'affaire devant les tribunaux. En attendant, la boulangerie où la galette a été achetée connaît, depuis le retentissement des faits, une forte demande de fèves du même genre.

Crédits photos : jackmac34 / Pixabay

Partager cet article

Pour en savoir plus