Saint-Denis : Des agents municipaux impliqués dans un trafic de drogue sanctionnés par le maire

Par , publié le
France
Photo founie le 29 juillet 2016 par la douane montrant des cartons contenant 582 kg de résine de cannabis trouvés le 29 juillet 2016 dans le port de Rouen

Après la découverte d’un trafic de cannabis impliquant des agents municipaux, le maire de Saint-Denis a pris une série de mesures dont la dissolution du service des fêtes de la ville.

500 kilos de cannabis. Voici la jolie prise effectuée par les douanes le 17 novembre dernier dans un camion en provenance d’Espagne. L’affaire aurait pu rester celle d’un « banal » trafic de cannabis si parmi les trafiquants ne se trouvaient pas des agents municipaux de la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Aujourd’hui, le maire de la commune a décidé de prendre des sanctions à l’encontre de 3 employés de la ville et une série de mesures après une enquête administrative.

Dissolution du service des fêtes

Selon nos confrères du Parisien, Laurent Russier, le maire PCF de la ville vient d’annoncer les mesures drastiques prises à la suite de l’enquête. 3 agents, dont l’agent mis en examen et écroué, vont être visés par une demande de révocation pour fautes graves.

Le maire a également décidé la dissolution du service des fêtes (dont faisait partie cet employé arrêté). Cette dissolution implique la réaffectation des 17 salariés qui y travaillaient. Ce service sera remplacé par un service plus restreint.

Le garage municipal comme plaque tournante du trafic

Le centre technique municipal (CTM) est également dans l’œil du cyclone. Ce garage municipal était la plaque tournante du trafic de drogue, mais également d’un trafic de motos volées. C’est dans ce lieu que le camion rempli de drogue a été intercepté par les douanes.

Six agents municipaux (mécaniciens, ouvriers d’astreinte, gardiens) qui habitaient des logements de fonction situés dans l’enceinte du bâtiment vont devoir déménager alors qu’ils y habitent depuis des années avec leurs familles. Un préavis de 3 à 6 mois devrait leur être donné.

Le gardiennage du bâtiment sera confié à une société privée. La mairie va également renforcer la vidéosurveillance, la géolocalisation des véhicules et la refonte de son règlement intérieur.

Crédits photos : © Douanes Francaises/AFP HO

Partager cet article

Pour en savoir plus