"Sahara" : questions à La Station Animation, studio auteur des images 3D du film

Par , publié le | modifié le
Cinéma
Image tirée du film d'animation Sahara.

C'est à l'occasion du Paris Images Digital Summit que le film d'animation Sahara sera présenté en avant-première. Nous avons posé quelques question à Franck Samuel du studio français La Station Animation.

A Enghien-les-Bains, du 25 au 28 janvier, le Paris Images Digital Summit met en lumière la création numérique, que ce soit sous la forme d'effets visuels, d'animation et d'images 3D. Des images 3D dont il est question dans le film Sahara et que La Station Animation, studio français, a créées pour donner vie à tous ses personnages.

Sahara, une réussite française

Franck Samuel, l'un des responsables du projet, a bien voulu répondre à quelques questions sur le film, et sur la façon dont fonctionne le studio.

24matins : Votre premier long métrage sera présenté en avant-première lors du Paris Images Digital Summit, que représente cette manifestation pour votre studio ?

Franck Samuel : C'est un rendez-vous incontournable, qui en quelques années a réussi à s’imposer comme un événement majeur dans notre secteur. Nous y assistons chaque année et avons vu passé de nombreux intervenants, sociétés et films prestigieux (Dennis Muren, Pixar, Gravity...).
C’est donc un grand honneur de pouvoir y présenter Sahara en avant-première.

Vos activités sont situées à Paris et Arles, quelle est la raison de cette double implantation ?

Les Studios de Paris et Arles se complètent et se renforcent. Le Studio de Paris dispose de 90 postes dans 300 m2 et nous permet d’être quotidiennement présent auprès des partenaires financiers du secteur audiovisuel (Chaîne TV, Distributeurs, CNC....). Paris est également indispensable pour accueillir et rencontrer les talents littéraires et graphiques de la capitale.
Le Studio à Arles est lui composé de 40 postes sur 150 m2. Notre présence dans la région PACA nous permet d’avoir rapidement accès à au bassin d’artistes et techniciens locaux.

Dans cette optique, nous avons d’ailleurs des liens étroits avec l’école MOPA de Arles. Par ailleurs une implantation durable en PACA nous permet d’avoir le soutien de la région sur certaines productions, et notamment sur Sahara.

Il s’agit donc de votre premier long métrage, quelles ont été les principales difficultés rencontrées ? 

Le processus de production de ce premier long métrage à été relativement long : 7 ans. Mais nous n’avons pas rencontré de difficultés majeures sur le film. Nous avons eu la chance d’avoir rapidement la confiance de solides partenaires comme Mandarin Cinéma, Studio Canal ou M6.

Les étapes de production (écriture, financement, pré-production, production) se sont enchaînées de manière continue et fluide.

Combien de personnes ont été mobilisées pour la création de ce film en 3D, et quels sont les métiers concernés ? 

Le film été fabriqué sur 3 sites (La Station Animation - Paris/Arles, et Mikros Images à Montréal) et a mobilisé près de 200 talents rien que pour l’image : Design personnage, Design décors, Storyboard, modeling (3D), Layout, texturing, Rigging, Animation, Lightning, rendu, FX, compositing sans compter l’encadrement technique et de production.

Des postes de travail au sein de La Station Animation

Comment vous positionnez-vous par rapport à d’autres studios poids lourds comme par exemple Pixar, quelle est la "patte" de votre studio en matière d’animation ?

Pixar est LA référence en matière d’excellence technique, artistique et scénaristique. Nous nous adressons au même public, Sahara est un film familial destiné au public français et international.

Sans disposer des mêmes budgets colossaux, les auteurs ont beaucoup travaillé le scénario et le studio s’est attaché à développer une direction artistique riche et très originale pour la 3D du film. La promesse de Sahara est notamment de faire voyager le spectateur dans de grands et beaux décors. Le film de ce point de vue illustre à merveille la voie que notre studio trace depuis des années pour proposer un traitement pictural de l’image de synthèse.

Les personnalités françaises qui prêtent leur voix aux héros du film ont-elles été faciles à convaincre ?

Oui, relativement. Le film a rapidement fédéré les acteurs (Omar Sy, Franck Gastambide, Vincent Lacoste, Louane Emera, Jean Dujardin...) qui ont été convaincus par l’originalité des personnages, l’histoire et l’esthétisme et aussi les valeurs véhiculées par le scénario.

Enfin quels sont les projets en cours, s’il est possible de les évoquer ? 

Nous avons deux séries d’animation en cours de production, deux films d’animation en cours d’écriture et un film familial en prises de vue réelle en préparation.


Le film Sahara, réalisé par Pierre Coré sortira sur les écrans français le 1er février prochain. 

Le Paris Images Digital Summit s'inscrit dans le cadre du Paris Images Trade Show, qui réunit du 25 janvier au 1er février, cinq manifestations aux thématiques complémentaires, destinées à promouvoir l’ensemble de la filière audiovisuelle et cinématographique française.

Crédits photos : La Studio Animation

Partager cet article

Pour en savoir plus