Russie : interpellation de sept membres présumés de Daesh

Par , publié le
International Le président russe Vladimir Poutine
Le président russe Vladimir Poutine

Les services secrets russes affirment avoir procédé à l'interpellation de sept membres présumés de Daesh qui projetaient de commettre des attentats à Moscou, Saint-Petersbourg et dans la région de Sverdlovsk.

D'après un communiqué du FSB, soient les services secrets russes, ces derniers ont procédé à l'interpellation, dans la ville d’Ekaterinbourg, dans l’Oural (Russie), de sept membres présumés de l'organisation terroriste Daesh. Des individus constitués de ressortissants russes et de citoyens de pays d’Asie centrale.

Toujours selon le FSB, dont la teneur du communiqué nous est rapportée par 20minutes.fr, ces personnes projetaient de commettre plusieurs attentats dans les villes de Moscou, Saint-Pétersbourg et dans la région de Sverdlovsk. Les membres de ce groupe, dirigé par un homme étant passé par la Turquie, envisageaient même, nous dit-on, de rejoindre la Syrie au sortir de ces attentats.

Sept membres présumés de Daesh interpellés : ils prévoyaient plusieurs attentats en Russie

Les recherches conduites au domicile de ces sept individus ont permis de mettre en évidence "un laboratoire de fabrication d’engins explosifs, des explosifs, des détonateurs, des armes à feu, des grenades et de la littérature extrémiste". À en croire les services de renseignement russes, quelque 2.900 Russes combattraient aux côtés de Daesh en Syrie et en Irak. Des hommes dont la majorité sont par ailleurs issus des instables républiques du Caucase.

Moscou lourdement touché par l'organisation terroriste en octobre 2015

La Russie conduit depuis le 30 septembre dernier une opération de frappes aériennes ciblant la Syrie, plusieurs sous-marins ayant d'ailleurs été déployés en mer Méditerranée. Et si ce drame n'aura pas été directement observé sur son sol, rappelons qu'en octobre dernier, Moscou avait vu l'un de ses avions, rattaché à la compagnie Metrojet, se crasher dans le Sinaï égyptien après l'explosion d'une bombe initiée par Daesh. Suite à cette tragédie, qui aura causé la mort des 224 personnes à bord de l'Airbus, le président russe Vladimir Poutine et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi s'étaient mis d'accord quant à un renforcement de la sécurité des vols reliant leurs pays respectifs.

Crédits photos : © VladimirPutin6 / Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus