Russie : un incendie fait 12 morts dans une usine

Par , publié le
International
Image d'illustration d'un incendie

Dans le nuit du 30 au 31 janvier, un incendie meurtrier a fait 12 morts dans une zone industrielle de Moscou.

L'incendie meurtrier a eu lieu en pleine nuit dans une usine de fabrication de linge de maison à l'Est de Moscou. 12 personnes sont décédées dont un bébé, il s'agit très probablement de travailleurs immigrés qui vivaient sur place.

Un incendie meurtrier dans une usine

Dans la nuit du 30 au 31 janvier, un terrible incendie a ravagé une usine de fabrication de linge de maison à l'Est de Moscou. Se sont près de 3 000 m² qui sont partis en fumé, le toit de l'usine vétuste s'est également effondré. 12 victimes sont à déplorer dont un bébé, il s'agirait de travailleurs immigrés venus d'Asie centrale qui vivaient sur place avec leur famille. Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a dénoncé cette "tragédie inacceptable" et a lancé une vaste opération d'inspection des zones industrielles de la capitale afin de vérifier que les règles anti-incendie y sont appliquées et d'identifier les éventuels travailleurs illégaux qui y habitent.

Une enquête criminelle a été ouverte dimanche afin de déterminer si l'incendie est survenu suite à une négligence ou s'il s'agit au contraire d'un acte volontaire.

Des incendies trop fréquents

Un incendie qui met une nouvelle fois en lumière les conditions extrêmement précaires dans lesquelles vivent et travaillent des milliers d'immigrés venus d'Asie centrale. Du Kirghizstan, du Tadjikistan ou encore de l'Ouzbékistant, ils sont des dizaines de milliers à travailler au noir sur des chantiers ou dans des ateliers russes, et vivent généralement sur place dans des conditions misérables.

Cet incendie meurtrier est le dernier en date d'une longue série, tous les ans des personnes meurent en Russie dans des incendies dus à des infrastructures en très mauvais état et aux mesures de sécurité très laxistes. Le 23 décembre dernier, 23 personnes ont trouvé la mort dans l'incendie d'un hôpital neuropsychiatrique de la région de Voronej. Le feu a été provoqué par un court-circuit survenu sur les installations électriques très vétustes.

Partager cet article

Pour en savoir plus