RTL : Pierre Salviac, première victime de François Hollande?

Par , publié le | modifié le
France RTL : Pierre Salviac, première victime de François Hollande?

Pierre Salviac journaliste sportif chez RTL a été remercié suite à un tweet sur Valérie Trierweiler jugé comme " sexiste vulgaire inqualifiable ".

“ A toutes mes consœurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France ”. Ce tweet du journaliste sportif Pierre Salviac vient de lui valoir un licenciement de la station de radio RTL avec laquelle il collaborait depuis 2006. La décision a été annoncée peu de temps après la publication du message, malgré des excuses présentées par son auteur deux heures après son tweet.

Jacques Esnoux, patron de l’information de la station avait alors immédiatement réagi sur twitter: “ Ton tweet est absolument intolérable. J’y vois un sexisme vulgaire inqualifiable que je condamne ”. Mais non contente de cette réprimande, la direction de RTL a purement et simplement remercié le journaliste pour son dérapage visant à mots à peine couverts Valérie Trierweiler, nouvelle première dame de France et journaliste de son état à l’hebdomadaire Paris Match.

Si on doute évidemment que le nouveau président François Hollande ait demandé le licenciement de Pierre Salviac, on ne saurait qu’émettre des doutes sur les motivations réelles de ce limogeage. En effet, si la direction avance comme raison des propos tenus par le journaliste à l’égard de ses  » consœurs « , on ne peut s’empêcher de relever la rapidité avec laquelle la direction de RTL a réagi et la sévérité de la sanction infligé à un collaborateur, fut-il seulement occasionnel.

On se souvient qu’il y a deux ans, la station France Inter avait décidé d’évincer l’humoriste Stéphane Guillon et le chroniqueur Didier Porte jugeant leur humour trop corrosif à l’encontre de Nicolas Sarkozy alors président de la République. Ces licenciements avaient alors provoqué une vague d’indignation accusant la direction de France Inter de vouloir museler ses intervenants lorsque ceux-ci tournent le chef d’État et son entourage en dérision.

Dès lors se pose pour certains la question de savoir si Salviac a été sanctionné pour son sexisme primaire ou pour sa véhémence à l’encontre de la première dame. En effet, si cet acte trahit une certaine complaisance de RTL à l’égard du nouveau président dont l’entrée en fonction n’est prévue que dans une semaine, les polémistes ne manqueront pas de soulever que le  » changement  » promis ne semble pas pour l’heure assuré aux ardents défenseurs de la liberté d’expression dont (ironie du sort) fait partie Valérie Trierweiler. Il n’est à l’heure actuelle nul question de mettre en cause le couple Hollande-Trierweiler mais plutôt de regretter l’orientation prise par des médias dont l’unique objectif semble être de soigner ses audiences tout en évitant de s’attirer les foudres du pouvoir.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : RTL : Pierre Salviac, première victime de François Hollande? sur 24Matins.fr