Rouen : suicide d'une policière au commissariat

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

Jeudi après-midi, une policière a mis fin à ses jours au commissariat de Rouen à l'aide d'une arme de service. Le parquet a depuis ouvert une enquête.

Les forces de l'ordre n'ont pas le souvenir d'avoir jamais été témoins d'un tel drame au sein d'un commissariat. Jeudi après-midi, une policière s'est suicidée dans les locaux du commissariat central de Rouen (Seine-Maritime). Il était aux alentours de 15h15 quand le coup de feu, émis par une arme de service, a retenti.

Nos confrères de Paris Normandie rapportent que cette policière de 50 ans, mariée et mère de deux enfants, était une gardienne de la paix officiant au sein de la brigade des stupéfiants de la Sûreté départementale (SD). C'est une collègue, alertée par le bruit du coup de feu, qui a été découvert le corps.

Suicide d'une policière : le parquet de Rouen a ouvert une enquête

Suite à cette tragédie, le parquet de Rouen a ouvert une enquête afin que soient précisément déterminées les circonstances des faits et notamment la ou les raisons ayant conduit cette policière à réaliser son geste. Une enquête qui sera menée par le Service régional de police judiciaire.

En fin d'après-midi, la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a réagi en indiquant que "tous les policiers de la Direction départementale de la sécurité publique sont très affectés par cet événement tragique. Le service de soutien psychologique opérationnel a été requis pour prendre en charge ses collègues les plus proches de la Sûreté départementale".

Des morts moins nombreuses en 2015

Sur le sujet des suicides de policiers en France, les chiffres fournis par le ministère de l'Intérieur attestent d'une baisse sur un an. Ainsi, 55 représentants de l'ordre ont mis fin à leurs jours en 2014 contre 45 l'année suivante. Une diminution concernant également les gendarmes.

Fin 2015, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait d'ailleurs fait savoir qu'"un policier sur trois se suicide chez lui avec son arme". Il s'avère enfin que dans 90% des cas observés, ce sont des hommes qui se donnent la mort.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus