Rouen : retrouvé vivant dans une poubelle, un nouveau-né hospitalisé

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Un bras de bébé plutôt potelé.
Photo d'illustration. Un bras de bébé plutôt potelé.

Lundi soir à Rouen, un nouveau-né a été retrouvé vivant dans une poubelle. Il a depuis été hospitalisé et ses jours ne semblent ne pas être en danger à l'heure actuelle.

La découverte a eu lieu samedi soir dans la commune de Franqueville-Saint-Pierre, dans les hauteurs de Rouen (Seine-Maritime). Après avoir été alerté par des pleurs, un passant s'est ainsi trouvée nez-à-nez avec un nouveau-né préalablement déposé dans une poubelle. L'homme a prévenu les autorités aux alentours de 21h00.

Les secours sont rapidement arrivés sur les lieux pour découvrir le petit garçon en état d'hypothermie mais vivant dans un conteneur enterré de la ville. Comme rapporté par nos confrères de Normandie-actu, l'un des secouristes présents est passé par la trappe du conteneur pour accéder à l'enfant puis le ramener.

Un bébé retrouvé vivant dans une poubelle en état d'hypothermie

Le nouveau-né, nous dit-on, était encore relié à son cordon ombilical, et en dépit du froid l'ayant pratiquement paralysé, "montrait des signes de réactivité". Il a été transporté sans délai au CHU de Rouen, et mardi matin, on apprenait que les jours du bébé n'étaient visiblement pas en danger.

La gendarmerie de Boos, à qui a été confiée l'enquête, vont notamment avoir à retrouver les parents du nouveau-né. Pour ce faire, ils ont d'ores et déjà procédé à des prélèvements ADN. Une source judiciaire s'attend à des recherches compliquées :  "On ne sait pas pour le moment si les parents sont originaires de Franqueville-Saint-Pierre. Ils pourraient très bien n’avoir fait que passer dans la commune."

Une enquête pour retrouver les parents

En décembre dernier, un nouveau-né de quelques jours avait également été découvert dans une poubelle à Bignac, Charente. Il aura cependant succombé peu de temps après d'une sévère hypothermie. D'après les éléments qui nous avaient alors été communiqués, la mère de 25 ans aurait abandonné son bébé à l'occasion d'un repas de famille et ne vivrait plus dans la commune. Pour le maire de Bignac, il s'agissait là d'un drame "incompréhensible" impliquant "une jeune fille équilibrée, sans histoire".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus