Roubaix : un cadavre attendait un huissier venu pour une expulsion

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un véhicule de la police.
Illustration. Un véhicule de la police.

Lundi après-midi à Roubaix, un huissier venu pour procéder à une expulsion a découvert le cadavre d'une femme dans l'appartement concerné. Le décès remonterait à plusieurs semaines.

Ce n'est très vraisemblablement pas là une situation qu'un huissier de justice s'attend à vivre dans le cadre d'une expulsion locative. C'est pourtant ce qui est arrivé lundi après-midi à un officier public alors qu'il se rendait dans un appartement de l'Alma, à Roubaix, pour procéder à cette délicate opération.

Il est aux alentours de 15h30 lorsque cet huissier signale sa présence devant le domicile situé au cinquième étage de l'immeuble. 20minutes.fr rapporte que devant l'absence de réponse de la part du ou des occupants de l'appartement, le ministériel a alors requis les services d'un serrurier pour lui permettre de franchir la porte d'entrée.

Cadavre découvert par un huissier : un décès de plusieurs semaines ?

En pénétrant dans le salon, le huissier s'est trouvé face au cadavre d'une femme. La police a été alertée de la macabre découverte et les enquêteurs de la brigade criminelle, le médecin légiste et la police scientifique de s'être ensuite rendus sur les lieux.

On ignore à l'heure actuelle les causes de la mort, laquelle remonterait à plusieurs semaines. La police judiciaire de Lille a été chargée de l'enquête qui s'attachera donc à déterminer le circonstances précises des faits.

Le locataire actuellement recherché

Il apparaît toutefois que le cadavre n'appartient pas au locataire de l'appartement, ainsi loué par un homme. Ce dernier n'était apparemment pas sur les lieux à l'arrivée du huissier, et fait désormais l'objet d'actives recherches de la part des autorités.

En septembre dernier à Vannes, le propriétaire d'un appartement avait découvert dans ce dernier le cadavre momifié d'un homme, un quadragénaire retrouvé enveloppé dans un rideau de douche, un sac plastique et un linge recouvrant alors sa tête. Dans cette affaire, la mort remontait à trois ans et l'ex-compagne de la victime aura déclaré l'avoir tuée d'un tir de carabine en réponse à son comportement supposément violent.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article