Roissy : accrochage sans gravité entre un Boeing et un Airbus

Par , publié le
France Boeing d'Air France
Boeing d'Air France

Mercredi matin, deux avions d'Air France, un Boeing et un Airbus, se sont accrochés sur les pistes de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Aucun blessé n'est toutefois à déplorer.

Si quelques dégâts matériels mineurs auront pu être constatés, l'incident s'est révélé sans gravité. Mercredi matin, deux avions d'Air France se sont ainsi accrochés sur les pistes de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Les appareils concernés sont un Airbus et un Boeing.

Nos confrères du Parisien, qui rapportent l'information, nous informent qu'un Airbus A320 s'apprêtait à prendre le départ pour Tunis (Tunisie) avec 58 personnes à son bord. Et alors que l'avion prenait la direction de la piste de décollage, un Boeing 777-300 ER en provenance de Dakar (Sénégal) est venu le percuter.

Air France : un Boeing vide vient percuter un Airbus rempli

Le Boeing ne transportait aucun passager et le choc aura été causé par un bout d'aile. Apparente conséquence de l'incident à en croire les images ayant depuis circulé, l'A320 aurait été touché au niveau de la dérive. L' Airbus et le Boeing ont ensuite fait l'objet d'un remorquage vers le parking.

Une source aéroportuaire a par ailleurs confirmé la zone endommagée par l'accrochage : "Vers 7h30, un avion vide au tractage a heurté la queue d'un deuxième qui se dirigeait vers la zone de décollage et a endommagé sa dérive".

Aucun blessé à déplorer

Le choc a vraisemblablement provoqué plus de peur que de mal dans les deux appareils puisqu'il n'aura pas fait le moindre blessé. Et bien que l'on nous précise que le le trafic aérien n'a pas été impacté par cet incident, il convient d'ajouter que les 58 passagers de l'Airbus ont été transférés sur le prochain vol.

On apprend enfin que la compagnie Air France et les autorités de la plate-forme aéroportuaire ont ouvert une enquête afin que les circonstances exactes de cet accrochage puissent être établies. Et de prendre le moment voulu les mesures nécessaires de manière à ce que cet incident ne puisse plus se reproduire.

Crédits photos : M42 / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus