Le robot qui incite les poules à pondre dans leur nid

Par , publié le
Tech Photo d'illustration. Un élevage de poules.
Photo d'illustration. Un élevage de poules.

En association avec un couple d'éleveurs, un bureau d'étude a développé un moyen insolite pour obliger les poules à pondre dans leur nid, et ainsi éviter le déclassement des oeufs.

Le quotidien Ouest-France nous fait part d'une information tout aussi technologique qu'insolite. Dans la Mayenne, un couple d'aviculteurs en avait assez que certaines des poules de leur élevage persistent à pondre sur le sol. Ce qui a pour conséquence de déclasser les oeufs, et donc de réduire leurs profits économiques.

Ils sont donc partis à la recherche d'une société spécialisée en robotique qui pourrait les aider à palier cet inconvénient, en ramenant les poules dans le droit chemin, à savoir leur nid.

Oeufs par terre, jusqu'à 40% de pertes

Laëtitia Savary explique à nos confrères que "Les salissures fragilisent la coquille, qui devient poreuse. Elles laissent passer les bactéries, ce qui augmente le risque de mortalité du poussin". Et c'est d'abord une perte de temps pour les éleveurs : "Pour déranger les poules et les inciter à aller au nid, certains utilisent une tige de bambou avec une bâche noire, d'autres un ballon de foot. Il faut revenir toutes les demi-heures, huit heures par jour. Et quand la période de ponte est au maximum, vous n'avez même plus le temps de rentrer déjeuner avec vos enfants".

Puis, une perte d'argent car les oeufs sont déclassés, et "C'est 25 à 40 % de perte en début de lot dans nos poulaillers. L'objectif est d'arriver à 5%".

Un robot chasseur de poules

C'est la société Cimtech qui est choisie par le couple pour réfléchir à un outil qui leur ferait gagner temps et argent. L'un des fondateurs, Lionel Planquette, explique : "On a cherché la technique la plus efficace pour déranger les poules. On a pensé à un drone, à un système suspendu, puis un robot au sol. D'abord, on l'avait équipé de chenilles. Mais ça n'a pas été concluant. Alors on a opté pour des roues".

Le robot en question est géolocalisé et donc guidé grâce à des balises qui parsèment le bâtiment abritant l'élevage. Et comme vous avez pu le voir dans la vidéo ci-dessus, les essais du protoype "Ti One" sont assez concluants. L'objectif de la société est de "sortir le robot sur le marché d'ici un an".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article