Robert Ménard : être Français, c'est "être européen, blanc et catholique"

Par , publié le
Politique Robert Ménard.
Robert Ménard.

Le maire de Béziers Robert Ménard a déclaré lundi qu'être Français, c'est pour lui "être européen, blanc et catholique", en attribuant la paternité de cette expression au général De Gaulle.

Robert Ménard apparaît inquiet par la matérialisation du "grand remplacement", qui selon le maire de Béziers est en train de s'opérer en France. Lundi sur l'antenne de LCI, l'élu a ainsi semblé s'indigner de la proportion observée d'enfants musulmans dans une classe de sa commune.

"Dans une classe du centre-ville de chez moi, il y a 91% d'enfants musulmans. Évidemment que c'est un problème. Il y a des seuils de tolérance. On n'ose pas le dire : 91% d'enfants musulmans. Vous ne mettez pas les vôtres dans cette école-là, vous demandez une dérogation à la carte scolaire et vous allez dans le privé. C'est ça la réalité".

De Gaulle cité par Ménard sur la nationalité française

Un apparemment changement par rapport aux précédentes années que, le 1er septembre dernier, Robert Ménard semblait pouvoir déceler à l'œil nu : "La preuve la plus éclatante du grand remplacement en cours. Il suffit de regarder d'anciennes photos de classe".

En ce tout début de semaine, le maire biterrois a parlé d'une nationalité française qui répondrait à des critères bien spécifiques : "Être Français c'est aussi, comme le disait le général De Gaulle, être européen, blanc et catholique, bien sûr".

"Le vivre ensemble, c'est une invention"

Quand on lui parle des musulmans s'étant rassemblés en signe de solidarité suite à l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray, Robert Ménard répond qu'à son sens, "le vivre ensemble, c'est une invention". Le maire de Béziers estime d'ailleurs que les religions chrétienne et musulmane n'ont pas la même valeur en France : "Je pense qu'aujourd'hui l'islam et la chrétienté n'ont pas le même statut dans notre pays et ne doivent pas l'avoir".

Rappelons que Robert Ménard soutient officiellement la candidature de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017, soit la représentante d'un parti souhaitant faire disparaître, au sein de l'espace public, tout signe religieux ostentatoire incluant notamment des éléments chrétiens et musulmans.

Crédits photos : Capture d'écran sur Youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus