Rhône : noyade d'une écolière de 6 ans à la piscine municipale

Par , publié le
Faits Divers
Un véhicule de secours des pompiers. Photo d'illustration.

Une fillette de 6 ans scolarisée en CP dans une école élémentaire du Rhône a été retrouvée noyée mercredi à la piscine municipale de Pomeys. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances du décès.

Le drame ne s'explique pas encore. Mercredi, une fillette de 6 ans scolarisée en CP au sein d'une école élémentaire de Chazelles-sur-Lyon, dans le Rhône, a été retrouvée noyée à la piscine municipale de la commune de Pomeys.

Comme les responsables de cet établissement privé en avaient pris l'habitude en ce jour de la semaine, la piscine était fermée mercredi. Une classe de 38 élèves était appelée à y suivre un cours de natation avec un encadrement assuré par deux professeurs, trois maitres-nageurs et plusieurs parents d'élèves.

Noyade d'une fillette à la piscine : elle savait nager

Nos confrères de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes rapportent que c'est à la fin de ce cours et au moment de l'appel qu'a été constatée l'absence d'une écolière. Le corps inanimé de la petite fille, âgée de 6 ans, sera retrouvé peu de temps après dans la piscine.

Les sapeurs-pompiers et le SAMU sont directement intervenus sur les lieux pour tenter de sauver l'enfant, en vain. Les premiers éléments de l'enquête tentent à attester que la victime, l'avant-dernière d'une fratrie de cinq enfants, savait nager. Rien ne semble permettre pour l'heure de privilégier une piste à une autre, comme un accident plutôt qu'un acte malveillant.

Mise en place prévue d'une cellule d'aide psychologique

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête afin que puissent être déterminées les circonstances précises du décès, des recherches confiées à la brigade de recherche de la gendarmerie de Givors. Les parents, sans qu'il nous soit précisé s'il s'agit de ceux de la victime ou de l'ensemble des élèves, ont été pris en charge par l'association Le Mas, travaillant de concert avec le parquet de Lyon depuis 2014 dans l'aide aux victimes.

Il est attendu qu'une cellule d'aide psychologique soit mise en place dans le courant de la journée au sein de l'école élémentaire de la victime et également pour le personnel de la piscine municipale.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus