Rhône : deux piétons renversés par un poids lourd, une fillette succombe à ses blessures

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule de secours des pompiers. Photo d'illustration.
Un véhicule de secours des pompiers. Photo d'illustration.

Mercredi matin dans le sud du Rhône, un poids lourd a fauché deux piétons, un homme d'une soixantaine d'années et une fillette de 2 ans. L'enfant n'a pas survécu à ses blessures, et le sexagénaire d'avoir été transporté à l'hôpital en état d'urgence absolue.

C'est un vraisemblable accident qui s'est produit mercredi matin sur la Nationale 86, à hauteur de la commune de Condrieu au sud du Rhône. Un poids lourd a percuté deux piétons, l'un d'entre eux ayant depuis succombé à ses blessures.

Il est peu après 11h00 lorsqu'un camion vient faucher deux piétons, un homme d'une soixantaine d'années et une petite fille âgée pour sa part de deux ans. Le site Radio Scoop rapporte que l'enfant s'est éteinte quelques minutes après le choc. Quant au sexagénaire lui aussi renversé, il a été héliporté par le SAMU à l'hôpital en état d'urgence absolue. Son pronostic vital est engagé.

Une petite fille de 2 ans mortellement fauchée par un camion

Quant au conducteur du poids lourd, en état de choc suite au drame, il a été pris en charge par les pompiers. Ces derniers se sont également occupés des personnes de la famille des victimes arrivées sur les lieux quelque temps après les faits. Le trafic a été interrompu durant un peu plus de deux heures sur la Nationale 86.

Une enquête ouverte pour établir les faits précis

Une enquête a été ouverte pour que soient précisément établies les circonstances précises des faits, survenus aux environ d'un collège. Pour l'heure, le chauffeur du camion n'apparaît pas en mesure de répondre aux sollicitations des autorités, mais il va notamment devoir déterminer si ce conducteur disposait de toutes ses facultés physiques et mentales lors de cet apparent accident. Aux dernières nouvelles, aucune hypothèse ne semble privilégiée pour expliquer le ou les raison(s) de ce choc.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus