Rezé : Des jeunes s'incrustent à l'arbre de Noël de la police

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

À Rezé, des jeunes ont tenté de s’inviter à un arbre de Noël de la Police nationale sans savoir à qui ils avaient affaire.

On se souvient de cette scène mythique du film La Haine ou les trois compères parviennent à s’incruster dans une soirée de vernissage.

Des adolescents de la commune de Rezé en Loire-Atlantique près de Nantes ont tenté peu ou prou la même chose en tentant de s’inviter à un arbre de Noël pour boire et manger à l’œil. Malheureusement pour eux, il s’agissait d’une fête organisée pour les fonctionnaires de la police nationale.

Les jeunes s’invitent de force à la fête de la police

La scène s’est déroulée samedi en fin d’après-midi selon les informations du journal Ouest France. Des jeunes jouent sur le terrain de football de la Trocardière, un quartier de la commune de Rezé et remarquent qu’une fête se déroule dans la halle de la Trocardière, à quelques mètres de là.

Fleurant le bon plan et le repas à l’œil, une partie du groupe de jeunes décide de s’inviter à la fête et fait irruption dans la salle. S’ils ne font pas de vague dans un premier temps, les vrais invités remarquent tout de même que les jeunes ne font pas partie de la liste des convives. Des convives qui sont tous fonctionnaires de police, car c’est à l’arbre de Noël de la police nationale que les pique-assiettes se sont imposés.

La blague bonne enfant dégénère en dégradation

Les policiers tentent alors de faire déguerpir les jeunes qui ne l’entendent pas de cette oreille et font de la résistance. Ils s’exécutent finalement, mais dans leur élan, décident de caillasser les véhicules des personnes présents à la fête. Une vitre de voiture sera brisée dans l’incident.

Deux des individus, âgés de 13 et 14 ans, ont été interpellés par des policiers qui n’étaient pas en service. Ils ont ensuite été conduits à l’hôtel de police de Nantes pour y être entendus. Ils ont été remis à leurs parents. Le fonctionnaire ayant subi les dégradations sur son véhicule a décidé de porter plainte.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article