Retraité tué par un braqueur à Marignane : ouverture du procès

Par , publié le
France Photo d'illustration. La balance de la justice.
Photo d'illustration. La balance de la justice.

En ce mercredi s'ouvre le procès du braqueur accusé du meurtre d'un retraité survenu le 22 août 2013 à Marignane, alors que le sexagénaire tentait de maîtriser son agresseur.

Les faits remontent au 22 août 2013 et s'étaient déroulés à Marignane. En ce jour, un retraité de 61 ans, en voiture avec sa femme, avait choisi de prendre en chasse deux malfaiteurs qui venaient de braquer un tabac. Après avoir fait tomber leur scooter, le sexagénaire sera sorti de son véhicule pour asperger les deux hommes de gaz lacrymogène.

Ce qui n'empêchera pas l'un d'entre eux de sortir son arme et de tirer sur le retraité au niveau de son abdomen. Et si son épouse, qui se trouvait être une infirmière, lui avait ensuite donné les premiers secours, l'homme aura succombé à ses blessures à son arrivée à l'hôpital.

Procès du braqueur de Marignane : accusé du meurtre d'un retraité de 61 ans

Le lendemain des faits, on apprenait que l'un des braqueurs, âgé de 18 ans, avait été interpellé et que l'autre demeurait en fuite. Les autorités mettront la main sur ce complice le mois suivant. Le premier aura reconnu les faits durant sa garde à vue, et c'est son procès devant les assises qui s'ouvre mercredi à Aix.

Pas de poursuites pour "homicide volontaire"

Dans un premier temps, les deux braqueurs avaient été mis en examen pour "vol avec arme" et "homicide volontaire". Nos confrères de La Provence rapportent que la comparution des accusés devant la cour d'assises concerne désormais des faits présumés de "vol avec arme suivi de violences ayant entraîné la mort". Le juge d'instruction a en effet estimé qu'il n'y avait pas de preuve d'incitation, de la part du complice, de tuer la victime. Car si un témoin avait indiqué avoir entendu "tue-le, tue-le" depuis son balcon, le complice aura quant à lui déclaré avoir crié "tire-le, tire-le" en désignant le fusil tenu par le retraité. Le premier braqueur a pour sa part indiqué avoir agi sous l'effet de la panique et de l'alcool.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus