Resident Evil VII, pas sensiblement différent des premiers épisodes pour son directeur

Par , publié le
Jeux vidéo
Resident Evil VII

La sortie mondiale de "Resident Evil VII" a été l'occasion de rencontrer ses créateurs. Pour le directeur du jeu, la mise en scène de cet épisode ne diffère pas sensiblement de celle des premiers titres de la série de par les sensations ressenties.

Longtemps craint pour la qualité qu'il allait délivrer aux joueurs, Resident Evil VII semble aujourd'hui avoir rassuré à grosses gouttes. Disponible depuis mardi sur PS4, Xbox One et PC, le titre de Capcom apparaît ainsi comme un retour aux sources pour une série où, à ses débuts, l'action se voulait en retrait par rapport à la peur.

D'ailleurs, avec le passage en vue subjective là où les précédents épisodes nous faisaient incarner un personnage à la troisième personne, Resident Evil VII aurait-il finalement choisi d'installer un sentiment de tension différent de celui ressenti jusqu'alors ?

Rencontre avec les créateurs de Resident Evil VII

Pour Kôshi Nakanishi, directeur du jeu rencontré par Le Monde, il a plutôt été question de changer le point de vue du joueur sans pour autant conférer à ce dernier plus ou moins de pouvoir qu'auparavant :

"Au contraire, c’est exactement la même chose. Quand, dans le premier Resident Evil, la caméra ne montrait qu’une moitié de la pièce, on pouvait cacher des choses dans l’autre moitié. De la même manière, en voyant à travers les yeux du héros, on ne voit que ce qu’il y a devant nous. Tout ce qui est derrière est totalement inconnu. Et même si vous faites face à un couloir, s’il est plongé dans le noir, il peut tout à fait cacher quelque chose de menaçant."

Un nouvel univers pour de nouvelles surprises

Pour les aficionados de la franchise, la question se posera forcément de savoir pourquoi ce Resident Evil ne ressemble pas aux précédents. Une désorientation voulue par les créateurs de Resident Evil VII, qui souhaitaient ainsi mettre le joueur déjà très informé sur l'histoire de la série en position de néophyte, et ce pour le surprendre davatange :

"Les fans ont tendance à oublier ce qu’ils ont ressenti en jouant pour la première fois à 'Resident Evil'. En 1996, on ne savait pas ce qu’étaient l’Umbrella Corp, ce manoir, ces zombies… Maintenant tout vous paraît logique parce que vous connaissez l’histoire. Pour retrouver le plaisir de la découverte, on ne pouvait pas simplement refaire le premier Resident Evil, parce que tout serait trop familier. Il a fallu prendre un nouveau départ, dans un nouveau lieu, avec de nouveaux personnages. Je pense que vous allez vous demander : 'Qu’est-ce qu’il se passe ici ? Qu’est-ce que ce zombie fait là ?' C’est le ressenti que vous avez probablement eu à l’époque du premier Resident Evil mais que vous avez oublié depuis, parce que tellement de choses se sont passées entre-temps…"

Crédits photos : page Facebook de Capcom France

Partager cet article

Pour en savoir plus