Rennes : trois personnes mises en examen pour homicide

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un véhicule de la gendarmerie.
Illustration. Un véhicule de la gendarmerie.

Suite à la découverte, le 20 août dernier, du corps sans vie d'un quadragénaire à son domicile de Chavagnes, à Rennes, trois personnes ont été mises en examen pour homicide volontaire avec actes de torture et de barbarie.

Les faits s'étaient vraisemblablement produits le 19 août dernier au soir, au sein de la commune de Chavagnes (Rennes). Mais ce n'est que le lendemain que la gendarmerie en sera alertée, prévenue dans la matinée par une amie de la victime qui était passée lui rendre visite.

La victime en question, un homme de 44 ans découvert mort à son domicile, apparemment sans aucun vêtement sur lui mais présentant moult lésions sur la surface de son corps. Et comme nous en informent nos confrères de Francetv info, les premiers éléments communiqués de l'enquête impliquent la femme ayant découvert le corps.

Homme torturé chez lui à Rennes : à cause de propos déplacés ?

Il a ainsi été déterminé que cette amie avait passé la soirée chez la victime, accompagnée de sa fille et du petit-ami de cette dernière. L'autopsie menée sur le corps du quadragénaire prouvera que ce dernier est mort après avoir été roué de coups pendant cette soirée. Des violences subies à cause de gestes déplacés que l'homme aurait tenus envers la jeune fille et sa mère. On nous précise que cette dernière se trouvait alors dans un état d'ivresse avancé.

Mis en examen pour homicide volontaire avec actes de torture et de barbarie

Le parquet de Rennes a ouvert une instruction le 22 août pour homicide volontaire avec actes de torture et de barbarie. Après avoir connu la garde à vue, les trois personnes qui se trouvaient avec la victime dans la soirée du 19 août ont été mises en examen et placées en détention provisoire.

Crédits photos : pisaphotography / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus