Rennes : suspecté d'avoir tenté de violer sa compagne enceinte et incendié son appartement

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule des sapeurs-pompiers de Paris. Photo d'illustration.
Un véhicule des sapeurs-pompiers de Paris. Photo d'illustration.

Mardi soir à Rennes, un incendie s'est déclaré dans l'appartement d'une jeune femme enceinte, la brûlant grièvement. Son petit-ami est suspecté d'avoir tenté d'abuser d'elle et incendié son domicile.

Les faits se sont produits mardi soir à Rennes, non loin du boulevard Georges-Clemenceau. Il est peu après 19h00 lorsqu'un violent incendie se déclare dans un appartement situé au troisième et dernier étage d'un immeuble. C'est l'occupante du domicile, une jeune femme de 19 ans enceinte de 7 mois, qui va donner l'alerte.

En dépit d'avoir trouvé refuge sur son balcon pour sa sécurité et celle de son enfant en devenir, la future maman a été sensiblement blessée par les flammes. Nos confrères de Ouest-France rapportent en effet que c'est une habitante grièvement brûlée que le SMUR (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation) a pris en charge avant de la transporter, par hélicoptère, en direction de l'hôpital des grands brûlés de Nantes.

Incendie à Rennes : une femme enceinte grièvement brûlée

Le sinistre a également conduit à ce que la quinzaine de résidents alors présents dans l'immeuble soient évacués. Les soldats du feu vont parvenir à maîtriser le feu après que celui-ci s'est propagé à la toiture du bâtiment.

L'enquête appelée à déterminer les circonstances précises du drame pourrait rapidement progresser suite aux éléments communiqués par la jeune femme aux autorités. Celle-ci a en effet attribué l'origine de l'incendie à son petit-ami.

Un suspect interpellé par la BAC

Dans un premier temps, cet homme à l'âge non communiqué aurait ainsi commencé par tenter d'abuser sexuellement d'elle, avant de mettre le feu à l'appartement comme possible marque de vengeance suite à son viol manqué. L'individu a été interpellé par les policiers de la BAC (Brigade anti-criminalité) plus tard dans la soirée et fait, aux dernières nouvelles, l'objet d'une garde à vue.

Crédits photos : Fotos593 / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus