Rennes : un immeuble en flammes dans le centre historique

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration
Photo d'illustration

Samedi matin, un incendie s'est déclaré dans le centre historique de Rennes. Aucune victime n'est toutefois à déplorer alors que le sinistre avait mobilisé 80 sapeurs-pompiers en milieu de matinée.

Aux dernières nouvelles, aucun élément ne semble permettre de déterminer avec certitude les circonstances du sinistre. Samedi matin, un incendie s'est déclaré dans un immeuble du centre historique de Rennes. Aucune victime n'est cependant à déplorer.

Il est aux alentours de 7h30 lorsqu'une femme rentre dans son appartement, situé au troisième étang du bâtiment et dans lequel se trouvaient alors son compagnon et plusieurs de ses amis. C'est à ce moment-là qu'elle les alerte d'une odeur de fumée et d'un feu s'étant vraisemblablement déclaré dans l'immeuble.

Incendie à Rennes : 80 sapeurs-pompiers en milieu de matinée

Cité par nos confrères de Ouest-France, l'un des colocataires de l'appartement raconte qu'il ne s'attendait pas, en premier lieu, à un incendie d'une telle intensité : "Je suis sorti avec un seau d’eau et quand j’ai vu l’ampleur des flammes et de l’incandescence, j’ai compris que c’était beaucoup plus grave que je ne pensais".

Et de poursuivre : "J’ai frappé à toutes les portes des appartements voisins pour avertir et sortir au plus vite. Puis les pompiers sont arrivés". En milieu de matinée, ils étaient 80 sapeurs-pompiers à intervenir sur les lieux, aidés de deux grandes échelles, d'un bras élévateur et quatre lances à incendie pour tenter de maîtriser les flammes.

Pas de victime à déplorer

On nous précise qu'un périmètre de sécurité a été établi autour de la zone et que les autorités ont procédé à l'évacuation des riverains. L'incendie n'a d'ailleurs fait aucun blessé. Sur place, l’élu de permanence Eric Berroche a assuré que "des solutions de relogement seront trouvées". La police ne s'explique actuellement pas le sinistre, même si les habitants de l'appartement mentionnés plus haut n'en apparaissent pas vraiment surpris :

"L’immeuble est insalubre, il y a des fils électriques qui pendent. La cage d’escalier est régulièrement squattée, tout est ouvert. Pourtant c’est un secteur sensible, avec des immeubles très anciens".

Crédits photos : © Kuruma33 / Flickr

Partager cet article

Pour en savoir plus