Rennes : 25 ans après leur séparation, il harcèle son ancien amour

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Un gendarme.

Un homme éconduit il y a 25 ans par sa petite amie de l’époque s’est vengé en harcelant durant deux années son ancien amour et son conjoint. Il est allé jusqu’à clouer un chaton mort sur le portail de leur habitation.

25 ans après, cette femme ne pensait certainement pas que son refus de donner suite aux avances d’un homme lui vaudrait un tel calvaire. Pendant deux ans, un couple de retraités domicilié à Rennes a vécu un cauchemar après avoir été harcelé par un homme qui était toujours amoureux de celle qui avait mis fin à leur relation.

Un chaton mort sur le portail

Ce sont nos confrères de Ouest-France qui révèlent cette histoire de vengeance peu commune. Le cauchemar de ce couple de retraités a débuté en février 2014, d’abord par de petits actes de vandalisme comme de la peinture rouge sur les murs de leur habitation, des plantes arrachées ou des fils à linge coupés. La violence atteindra son paroxysme peu avant le 31 décembre 2016 avec des pneus de voiture crevés et plus cruel, le cadavre d’un chaton mort cloué sur le portillon de leur propriété. Des courriers de menaces sont également régulièrement déposés dans leur boîte aux lettres.

Pendant 2 ans, le couple vivra dans la peur en se demandant qui peut bien leur en vouloir à ce point. Les gendarmes mènent l’enquête, mais n’ont que peu d’indices. C’est le 31 décembre dernier que tout bascule lorsque les deux retraités aperçoivent un homme qui tente de s’introduire dans leur jardin.

Un masque de Hulk sur la tête

La police est immédiatement alertée et interviendra très rapidement pour interpeller l’intrus. À leur grande surprise, les policiers tombent sur un homme de 63 ans, caché dans sa voiture avec un masque de Hulk sur la tête.

Après avoir pris l’identité du sexagénaire et vérifié qu’il s’agissait bien du harceleur, la surprise fut totale pour la femme du couple en découvrant qu’il s’agit en fait d’un homme avec qui elle avait eu une relation amoureuse il y a 25 ans et qu’elle croyait décédé. L’homme, qui vivait à plus de 250 kilomètres de là, faisait régulièrement les aller-retour pour empoisonner la vie de son ex.

Selon un enquêteur, l’homme, qui a été placé en garde à vue et dont le profil psychologique va être examiné pour savoir s’il est possible de le poursuivre devant la justice, est toujours resté fou amoureux de son ancienne conquête et voulait « soigner son cancer du cœur ».

Crédits photos : JPstock / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus