Renault rappelle plus de 10.000 Zoé

Par , publié le | modifié le
Transports
La Renault Zoé, véhicule 100% électrique du constructeur français.

Renault lance une campagne de rappel auprès des possesseurs de Zoé, son véhicule 100% électrique. Le système de freinage du véhicule est en cause.

La Renault Zoé est incontestablement le succès de la voiture électrique à la française. Grâce à un concept qui allie style, finition de qualité et connectivité dans l’air du temps, on croise de plus en plus la petite électrique dans nos rues.

La Zoé jouit donc d’une très bonne image qui pourrait cependant se voir un peu écornée par une campagne de rappel lancée par le constructeur depuis le début de l’année à cause d’un défaut de fabrication au niveau du système de freinage.

Renault Zoé rappelée à cause d’un problème de freins

Dans son message de rappel, la marque au losange indique que 10 649 Renault Zoé fabriquées entre 2012, qui marque l’année de lancement du véhicule, et le 6 octobre 2014. Ces 10 649 véhicules rappelés représentent un peu plus du quart de la production totale de Zoé depuis la sortie du véhicule et surtout, la majeure partie du parc en circulation actuellement.

Le défaut responsable de ce rappel massif se situe au niveau du système de freinage. Un flexible transportant le liquide de frein vers le train avant du véhicule rencontre une usure prématurée qui pourrait l’amener à ne plus être totalement étanche.

Pas d’incident à déplorer

« À titre préventif, l’intervention consiste dans le contrôle du positionnement des écrans de passage des roues avant, et dans le remplacement du ou des flexibles de frein (...) en cas de mauvais positionnement », a expliqué un porte-parole du groupe repris notamment par Ouest-France.

Cette vérification et le remplacement du flexible s’il est endommagé est bien entendu à la charge du constructeur et l’intervention nécessite l’immobilisation du véhicule genre 4 et 5 heures en cas de changement de la pièce. Renault indique que ce problème n’a pas entraîné d’accident pour le moment.

Crédits photos : Renault.fr

Partager cet article