Renaud et Renault confondus par France Info

Par , publié le
Télévision
Le chanteur Renaud

Mercredi, dans l'annonce de ses sujets de 23h00, le journal télévisé de franceinfo a illustré le millier de recrutement du constructeur automobile Renault avec des images du chanteur Renaud.

L'erreur aurait possiblement être moindre s'il n'avait été question que d'une mauvaise orthographe. La chaîne d'information en continu du service public franceinfo a cependant diffusé une bourde plus interpellante encore mercredi soir, lors de l'annonce de ses sujets du JT de 23h00.

Alexan­dra Uzan, présentatrice de ce journal télévisé, énonce successivement les reportages allant composer le programme. Quand arrive l'information du millier de recrutements décidé par le constructeur automobile Renault, le téléspectateur peut s'étonner de voir sur son écran des images du chanteur Renaud.

franceinfo : Renaud pour illustrer 1.000 recrutements

À en juger par l'expression de la présentatrice au retour plateau, l'erreur n'a pas été immédiatement relevée. On peut néanmoins s'interroger sur la manière dont ces annonces de sujets ont été mises en boîte et sur l'absence présumée de vérification des images d'illustration utilisées.

Il n'a donc pas été question d'évoquer dans ce journal la tournée "Phénix Tour" que l'interprète de Toujours debout a récemment entamée. Mardi, Renaud se produisait ainsi au Zenith de Paris, où il y donnera neuf représentations supplémentaires avant de sillonner de nouveau les routes de France.

Des journalistes radio déjà mécontents

La faute commise par la chaîne ne calmera vraisemblablement le mécontentement des journalistes de la radio du même nom. Ceux-ci s'étaient en effet précédemment plaints d'errances de la version télévisée de franceinfo, lesquelles auraient eu pour conséquence d'entacher la crédibilité des travailleurs de la radio : "La rigueur est notre marque de fabrique. Nous n’ac­cep­tons pas de voir cette image ternie par la télé et par le site qui portent notre nom."

En 2011, l'ex-ministre Nadine Morano avait elle aussi confondu Renaud et Renault face à une journaliste, laquelle la questionnait sur une affaire d'espionnage qui secouait alors le constructeur automobile français. La désormais députée européenne pensait ainsi que "Renault : tous coupables, sauf Carlo Ghosn ?" était un titre du chanteur au bandana.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article