Régionales : Pécresse porte plainte contre X après des accusations de fraude

Par , publié le | modifié le
Politique
Valerie Pecresse

Au lendemain d'accusations émises à son encontre concernant des pratiques frauduleuses, la candidate Les Républicains pour les régionales en Île-de-France Valérie Pécresse a décidé de porter plainte contre X.

La journée de jeudi fut chargée pour la candidate Les Républicains (LR) aux élections régionales en Île-de-France Valérie Pécresse. Particulièrement chargée en accusations émises par le Parti socialiste (PS) sur des irrégularités supposément observées dans une mairie de Seine-et-Marne.

Et un constat d'huissier, rendu public vendredi par le directeur de campagne de Claude Bartolone Luc Carvounas, de venir confirmer ces accusations. On apprend ainsi que Nicolle Conan, maire de la commune de Lizy-sur-Ourcq, a donné la permission à ce que les locaux de sa mairie soient utilisés en tant qu'espace de stockage pour des milliers de tracts de campagne LR.

Valérie Pécresse : accusée de faire stocker des tracts de campagne dans une marie, elle porte plainte contre X

Des tracts qui, nous précise Le Figaro, ont ensuite été répartis dans plusieurs communes du canton conformément à un courriel envoyé par le service élection de la mairie. Le PS s'est permis d'indiquer qu'il s'agit là d'une pratique réprouvée par le code électoral et pouvant même constituer un détournement de biens publics. Et en ce même vendredi, Valérie Pécresse a annoncé son intention de porter plainte contre X.

Un militant isolé derrière cette pratique ?

Un communiqué publié par l'équipe de campagne de Valérie Pécresse a avancé l'hypothèse de l'action d'un militant isolé : "Les documents découverts en mairie de Lizy-sur-Ourcq avaient en effet été livrés par l’imprimeur, à la demande de l’équipe de campagne de Valérie Pécresse, à la permanence de la fédération départementale des Républicains, située à Meaux. Ils devaient être, comme à l’habitude, retirés dans cette permanence par les équipes militantes." En ajoutant au sujet de la plainte contre X que cette dernière "permettra d’établir les circonstances dans lesquelles ces documents ont été détournés et les responsabilités dans ce qui peut apparaître comme une infraction". Il pourrait également être question d'attaquer le camp socialiste pour diffamation, et ce afin de "défendre [l']honneur et [la] probité" de la candidate.

Crédits photos : ML HAROT/FTV/phototélé

Partager cet article