Régionales : Mourad Boudjellal aux côtés de Christian Estrosi

Par , publié le | modifié le
Politique Mourad Boudjellal,  président du Rugby Club Toulonnais.
Mourad Boudjellal, président du Rugby Club Toulonnais.

Le médiatique patron du Rugby Club Toulonnais a annoncé son ralliement au député maire de Nice Christian Estrosi. Son objectif : contrer les "chemises noires" du FN.

C'est officiel, Christian Estrosi a un nouveau soutien en la personne de l'homme d'affaires et président du Rugby Club Toulonnais (RCT), Mourad Boudjellal. Ce ralliement s'inscrit dans l'optique des Régionales en région PACA, scrutin pour lequel le député-maire de Nice est tête de listeLes Républicains.

Mourad Boudjellal et l'intégrisme : "une connerie absolue"

C'est à Antibes que se réunissait jeudi le comité de soutien à la tête de liste régionale. "Nous, à Toulon, on a connu le Front national en 1995", commence-t-il. "Le FN, c'est une ville qui se divise, des commerces dans lesquels on ne va plus, des gens qui se séparent. Je n'ai pas envie que ma région ressemble à ça".

Et le bouillonnant président d'user d'une métaphore rugbystique : "N'oublie pas, Christian, que tu as en face de toi une équipe qui joue avec un maillot noir. Mais n'oublie jamais aussi que quand elle s'approchera, tu verras qu'en fait, ce maillot noir, c'est une chemise noire. Alors, comme dirait Bernard Laporte, pas de faute, Christian, pas de faute". Il convient de préciser que Bernard Laporte, ancien sélectionneur du XV de France, est aussi présent dans le comité de soutien à Mr Estrosi.

Dans une interview à Libération datée du 27 octobre, est revenu sur son engagement en 1995. Cette année, il avait soutenu le candidat socialiste et s'était entendu dire, lors d'un meeting : "Il vaut mieux ne pas se désister, que le Front national prenne la ville parce que si la droite garde la ville, il y en a pour 30 ans. Le FN, on les fera dégager la fois d’après et on aura une chance de gagner". Au sujet de l'intégrisme, il affirme : "J’ai toujours trouvé d’une connerie absolue les gens qui pensent qu’il vaut mieux vivre après la mort et veulent l’imposer aux autres".

Estrosi : un comité de soutien bien garni

Dans ce comité, l'on retrouve nombre de personnalités venues de différents horizons comme Gérard Depardieu, Claude Allègre, Ivan Levaï. Il est présidé par Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille et Bernadette Chirac. Cette dernière a d'ailleurs dénoncé, jeudi soir, "le populisme et le repli communautaire", ainsi que "les dérives de l'extrême-droite".

Serge Klarsfeld est lui aussi présent, et a appelé quant à lui les électeurs de gauche "à voter pour Christian Estrosi dès le premier tour". L'avocat estime que Christian Estrosi est le "candidat républicain le mieux placé pour battre le Front national, un parti raciste, xénophobe et antisémite".

Crédits photos : CANAL+/Thierry Gromik/Phototele.com

Partager cet article

Pour en savoir plus