Régionales en Île-de-France : Bartolone pour un service civique régional

Par , publié le
Politique
Claude Bartolone

Le candidat PS aux régionales en Île-de-France Claude Bartolone s'est prononcé en faveur d'un service civique régional, qu'il envisagerait de rendre obligatoire.

Alors que chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus des élections régionales de décembre, le président de l'Assemblée nationale et candidat PS en Île-de-France Claude Bartolone enchaîne les propositions de mesures. En septembre dernier, il était apparu favorable à un changement de nom pour sa région.

Et dans les colonnes de la dernière édition en date du Journal du dimanche, Claude Bartolone énonce un autre projet, celui d'un retour du service civique en cas de victoire aux régionales : "Je mettrai en place un service civique régional, pourquoi pas obligatoire - ce qui nécessitera une loi". Un service civique limité à l'Île-de-France donc, qui devrait concerner les "jeunes Franciliens de 16 à 25 ans, filles et garçons".

Claude Bartolone : le projet d'un service civique mixte en Île-de-France

L'actuel président de l'Assemblée nationale précise que ce service civique mixte vise à durer six mois. Avec "au menu : un apprentissage des valeurs républicaines, des gestes de premiers secours, du permis de conduire, du Bafa, du brevet d'encadrement sportif..." Et d'ajouter qu'"en contrepartie, ces jeunes citoyens travailleront dans les lycées, foyers ruraux, associations, résidences pour personnes âgées, entreprises de transport".

Un coût annuel estimé à 125 millions d'euros

Claude Bartolone estime que cette "véritable fabrique de citoyenneté" représenterait un coût annuel de 125 millions d'euros. Il est à rappeler que le service civique fut créé en 2010 par Martin Hirsch, alors Haut commissaire à la jeunesse sous Nicolas Sarkozy, et que François Hollande a lui aussi l'intention de le développer. On peut aussi se souvenir qu'il y a de cela une dizaine de jours, Christopher Castaner, élu PS et tête de liste du parti pour les régionales en PACA, annonçait sa proposition d'instaurer un service national obligatoire de six mois. Pour ce député-maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), ce serait là un "électrochoc républicain" à même de renforcer "un pacte pour la République".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus