Réfugiés : le Danemark ferme une autoroute pour raisons de sécurité

Par , publié le
International
Autoroute (image d'illustration)

Lundi, les autorités danoises ont fermé une autoroute en invoquant des raisons de sécurité. Une décision bloquant notamment l'accès vers la Suède à des dizaines de réfugiés.

On vient d'apprendre que le Danemark vient d'opérer la fermeture d'une autoroute, et plus particulièrement un tronçon de 29 kilomètres barrant ainsi son accès. Une condamnation s'étant déroulée lundi et qui concerne donc une autoroute longue de 160 kilomètres reliant le port de Rodby (sud du Danemark) à Copenhague.

Dans un communiqué partiellement cité par Francetv info, les autorités locales ont apporté leur justification de cette fermeture : "Nous faisons cela pour la sécurité des gens qui marchent le long de l’autoroute." La veille, environ 300 réfugiés étaient arrivés à Rødby, ville danoise où il est possible de rallier la Scandinavie depuis l'Allemagne (et inversement) par ferry. Et ces arrivants de s'être donc vus freinés dans leur tentative de passer la frontière avec la Suède.

Danemark : le tronçon d'une autoroute fermée, de dizaines de réfugiés bloqués

Des réfugiés qui espéraient atteindre la Suède en usant du transport ferroviaire, le pont reliant Copenhague (Danemark) à Malmö (Suède) étant en effet inaccessible aux piétons. Des incidents avec la police sont survenus lorsque plusieurs de ces réfugiés ont refusé d'obtempérer au moment du relevé d'empreintes, redoutant que cette opération ne les retienne au Danemark.

Suède : aucune autorisation ne sera délivrée selon le Premier ministre danois

Au bout du compte, une partie de ces réfugiés récalcitrants ont accepté de communiquer leurs empreintes. Lundi, dans la matinée, un maximum de 150 personnes marchaient en direction de la Suède sous escorte policière. La plupart d'entre elles ont ensuite été conduites vers un poste de police en vue d'un enregistrement requis par les règles de l'Union européenne. Pourtant, Lars Lokke Rasmusse, Premier ministre danois, a fait savoir de son côté qu'aucun des réfugiés arrivés au Danemark ces dernières 24 heures ne sera autorisé à se rendre en Suède : "Nous ne pouvons ignorer nos obligations et les envoyer en Suède sans son accord, parce qu'alors nous ferions comme beaucoup d'autres pays responsables du fait que le système d'asile européen se retrouve sous une énorme pression".

Crédits photos : bright/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus